De The Voice à "Pulse", Thomas Kahn poursuit son envol entre pop et soul

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/05/2016 à 09H56, publié le 02/05/2016 à 17H21
Thomas Kahn répète au 109 à Montluçon 

Thomas Kahn répète au 109 à Montluçon 

© France 3 / Culturebox

On l'a découvert dans la saison 4 de l'émission The Voice avec sa voix atypique, le chanteur Thomas Kahn paufine sa tournée au 109 à Montluçon (Allier). Réalisé avec Vivien Bouchet, ancien bassiste du groupe Kaolin et le label Flower Coast, son premier EP "Pulse" sorti le 08 avril 2016 regroupe cinq titres entre blues, soul et pop.

Chanteur à la voix singulière et puissante, guitariste folk autodidacte, Thomas Kahn a déjà bien vécu musicalement, en parcourant plus de 80 scènes françaises en deux ans seulement. Une proximité que le jeune chanteur savoure tout particulièrement depuis son passage dans l'émission The Voice 4. 

"Ce que j'aime, c'est vraiment partager la scène avec mes amis, mes musiciens et le public", déclare-t-il lors des répétitions sur la scène du 109 à Montluçon. Après un premier single "Everybody, Anybody" entraînant, le musicien s'est entouré de Vivien Bouchet et du label Flower Coas pour adapter à la scène les cinq chansons de son EP.

Rencontre signée Richard Beaune 

L'essence de la musique noire

Pour produire les cinq compositions de "Pulse", Thomas Kahn s'est entouré des membres du collectif Flower Coast et de Vivien Bouchet, l'ancien bassiste de Kaolin. Une rencontre basée sur la confiance et l'écoute de l'autre. Le mélange soul et blues a immédiatement charmé l'oreille de Vivien Bouchet. "Toute l'essence de cette musique noire-américaine des années 50-60, j'ai trouvé ça très surprenant dans la bouche d'un gars de 26 ans qui avait déjà compris plein de codes et digéré plein d'influences", dit-il à propos du chanteur-guitariste. 

Seul derrière une guitare sèche, Thomas Kahn interprète les textes et les mélodies composées depuis son adolescence, des histoires de voyages, des paysages hauts en couleurs, des rencontres éphémères, à l'image de son premier titre "Everybody, Anybody". 

Le résultat est à la hauteur des espérances du chanteur de Montreuil dont la voix rappelle celles de ceux qu’il vénère: Ottis Redding, Johnny Cash Ray Charles, ou encore Bob Marley. "Ce sont des gens que j'admire énormément, du coup j'ai appris à chanter en les regardant et en m'inspirant d'eux". 

-> A suivre sur sa page facebook, Thomas Kahn passe en première partie des tournées du moment. Il sera notamment en avant première du concert des L.E.J le 3 mai 2016 au Fil de Saint-Etienne.