Bob Dylan rend hommage aux standards chantés par Sinatra

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 05/02/2015 à 14H21, publié le 05/02/2015 à 12H27
Bob Dylan dans les pas de Sinatra sur "Shadows in the Night'.

Bob Dylan dans les pas de Sinatra sur "Shadows in the Night'.

© David Gahr

Le nouvel album de Bob Dylan vient d'atterrir dans les bacs. "Shadows in the Night" est constitué de reprises de 10 standards américains chantés à un moment ou un autre par Frank Sinatra, entre les années 1940 et le début des années 50. Des chansons revisitées de façon dépouillée et garanties sans arrangements de cordes voyants, sans chœurs superflus et surtout sans crooning.

Tirer des chansons de l'oubli

Ne vous faites pas d'idées. Il ne s'agit pas de reprises, explique Bob Dylan sur son site, mais de"sortir de la tombe" ces chansons "reprises de multiples fois" et de "les amener à la lumière du jour". De fait, il n'y a pas de tubes évidents sur ce disque. La plupart sont des chansons peu connues, qui plus-est de ce côté-ci de l'Atlantique, des petits bijoux tirés de l'oubli comme "Why Try To Change Me Now", "Some Enchanted Evening" ou "Full Moon and Empty Arms".

Des reprises ou de vieux bijoux, ok. Mais de Sinatra, symbole de l'ordre établi à renverser lorsque le poète de la contre-culture débuta ? "Non, mes fans ne devraient pas être surpris", assure Dylan dans la seule et unique interview qu'il a accordée pour défendre cet album.

Il rappelle qu'il a en effet déjà chanté plusieurs de ces standards sur scène au long des années. Et que "ce fut un vrai privilège de travailler sur cet album" qui lui tenait à coeur depuis longtemps. "J'aime juste ces chansons, je peux me connecter avec elles", explique-t-il. "Et j'espère que les gens pourront s'y connecter de la même façon".
Des versions dépouillées, expressives

Le héros de la folk ne s'en cache pas, il est un admirateur fervent de Sinatra, "cette montagne à gravir" à laquelle aucun chanteur "n'arrive à la cheville", "ni moi, ni aucun autre".

De fait, Dylan n'essaye surtout pas ici de se mesurer à Sinatra. Il tente plutôt de rendre un hommage amoureux à ces standards d'un autre âge, celui de son enfance. Pour se réapproprier ces chansons rétro et romantiques à sa façon, totalement dépouillée, acoustique et folk, il s'est entouré de cinq musiciens dont un à la pedal steel guitar et un autre à la contrebasse. Un écrin tout en délicatesse en lieu et place d'un fastueux grand orchestre. Le tout enregistré live en une, voire deux prises.

Au micro, sa voix nasillarde et éraillée, patinée par le temps, est plus expressive que jamais, épousant les nuances et les sentiments des chansons, avec une charmante tentative de crooning sur "Why try to change me now".

La critique est élogieuse, malgré une certaine monotonie

Dylan pense que le crooner de Hoboken aurait approuvé son album. "Je pense que tout d'abord il serait étonné que j'aie pu faire ces chansons avec un groupe de cinq musiciens. Je pense qu'il serait fier, d'une certaine façon."

En tout cas, la critique anglo-saxonne, de Rolling Stone au Guardian est unanime : ce disque est une réussite.

Pour notre part, on a trouvé cette collection émouvante mais plutôt monotone sur la durée, toutes les chansons étant égales, exécutées de la même façon et sur le même tempo paresseux, façon long fleuve tranquille. Peut-être faut-il (sans ironie aucune) avoir atteint l'âge de la retraite pour les apprécier ?
Vieux sage hyperactif

A 73 ans, Bob Dylan semble en tout cas le penser. C'est en effet au magazine des retraités américains, AARP, que Dylan a accordé sa seule et unique interview pour défendre "Shadows in the Night".

"La passion est un truc de jeune homme", assure-t-il dans cet entretien au journal reçu par 35 millions d'Américains de plus de 50 ans. "Les gens plus vieux doivent être plus sages. Je veux dire, à un moment il faut laisser certaines choses aux jeunes. Arrêter de se comporter comme si on était jeune."

Euh, est-ce bien le Dylan du "Never ending tour" qui parle ? Celui qui est sur la route depuis des lustres, donne en moyenne une centaine de concerts chaque année et ne lève jamais le pied ?

"Shadows in the Night" par Bob Dylan (Columbia / Sony Music) est sorti le 3 février 2015
La pochette de "Shadows in the Night" de Bob Dylan.

La pochette de "Shadows in the Night" de Bob Dylan.

© Columbia
Les titres de "Shadows in the Night"
1. I’m A Fool To Want You
2. The Night We Called It A Day
3. Stay With Me
4. Autumn Leaves
5. Why Try to Change Me Now
6. Some Enchanted Evening
7. Full Moon And Empty Arms
8. Where Are You?
9. What’ll I Do
10. That Lucky Old Sun