Flo De la Vega et Jérémy Frérot, le buzz avant le succès?

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 06/04/2012 à 10H48
Jérémy Frérot et Flo De La Vega

Jérémy Frérot et Flo De La Vega

© Charlotte Abramow Photography

Ils sont très nombreux à tenter leur chance sur internet, eux ont réussi. Ils s'appellent Flo De La Vega et Jérémy Frérot, originaires tout deux du Bassin d'Arcachon. L'un est étudiant en sport l'autre professeur d'EPS et ils décident un jour de faire de la musique ensemble "entre copains". Au départ juste quelques vidéos, Flo commence seul à poster ses vidéos puis Jérémy le rejoint. Ils décident de reprendre le titre de Jessie J "Price tag" : le buzz se créé plus de 216 000 vues sur YouTube. Les deux fans de sports de glisse au physique ravageur enchaînent alors les concerts à Bordeaux sans vraiment savoir où tout cela les mènera.

La vidéo du succès, Jessie J "Price Tag": 

Ces dernier mois c'est l'éclosion, ils attisent la curiosité des professionnels. Jérémy et Flo s'organisent:  un manager, un staff. Arrive l'heure du premier concert "officiel" le rendez-vous est fixé au Café de la Presse à Bruxelles qui se jouera à guichets fermés. Un public demandeur, des fans venus spécialement pour eux. Victimes de leur succès ils se plient volontiers au jeu des interviews successives, toujours aussi surpris de l'engouement qu'ils ont créé.

Une équipe de France 3 les a suivis dans les coulisses du concert :


Deux voix envoûtantes qui s'accordent parfaitement et deux sonorités différentes: Flo plutôt soul tandis que Jérémy a un grain de voix plus proche du blues. De LMFAO avec le célèbre tube des clubs "Party Rock" en passant par "Save Toonight" de Eagle Eye Cherry, avec leur guitare ils sont capable de reprendre tout types de chansons avec une grande agilité : un rendu bluffant. En attendant l'enregistrement d'un album prochainement, le duo continue de poster des vidéos en ligne sur facebook, la dernière en date la reprise de "I know" de la chanteuse Irma.

La reprise d'Irma, elle aussi révélée par la toile, "I Know":