Fête de la musique : vingt pianos libres dans les rues

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 21/06/2011 à 09H35
Fête de la musique : vingt pianos libres dans les rues

Fête de la musique : vingt pianos libres dans les rues

© Culturebox

Genève a célébré les vingt ans de sa Fête de la musique en prenant à la lettre, le mot d'ordre de cet évènement désormais international : rendre la musique accessible à tous. Du 9 au 19 juin 2011, la Ville a mis vingt pianos à disposition des passants. Ces instruments installés dans les rues n'ont pas été vandalisés. Au contraire, ils ont fait l'objet de toutes les attentions des amateurs qui s'y sont exercés. Seuls six pianos ont été abîmés par les intempéries.

"Jouez, je suis à vous" : l'inscription trône sur les pianos disséminés dans la ville. C'est aussi le nom de cette opération propice aux rencontres. Du virtuose qui crée l'attroupement, aux enfants qui s'essaient à plusieurs, à l'instrument jusqu'à la chorale improvisée entre amis, le piano rassemble. Et c'est justement l'objectif de l'inventeur du concept : le plasticien britannique Luke Jerram.
Pour inciter les habitants de son quartier de Birmingham à se parler, il décide en 2008, d'installer un piano dans la rue et la situation change d'un coup.
Depuis, l'idée fait son chemin. Plus de 400 pianos ont déjà été disposés pour deux ou trois semaines à travers le monde. Plus de vingt villes ont repris l'idée, dont Sydney, Sao Paulo, Barcelone, Londres et New York à l'occasion de la Fête de la musique 2010 et 2011.
Luke Jerram est vidéaste, sculpteur, performeur, mais aussi souffleur de verre. En juin 2011, il a réalisé une série de pièces étonnantes sur une thématique malheureusement d'actualité : les virus. Ses sculptures s'inspirent des formes du VIH, du SRAS ou encore de la bactérie E. coli.
- A voir aussi sur Culturebox :
- musique-dans-la-rue-laéra-des-rues--l'art-lyrique-à-l'air-libre-à-Paris
- Toutes les vidéos Fête de la musique