Festival Musiques interdites : les oeuvres censurées par les dictatures revivent

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/07/2014 à 18H54, publié le 07/07/2014 à 18H09
Les musiciens en répétition, juillet 2014

Les musiciens en répétition, juillet 2014

© Culturebox

Dans l'histoire, de nombreuses oeuvres musicales ont été interdites par des dictatures. Ce fut le cas de l'opéra de Korngold. Le Festival Musiques interdites va le faire revivre le 8 juillet 2014 à Marseille dans la cour de la Préfecture pour un spectacle gratuit. Les autres créations seront programmées le 13 septembre 2014.

Le festival Musiques interdites
Il s’agit avant tout de réhabiliter des œuvres musicales majeures interdites par les dictatures nazie et stalinienne. Le Festival Musiques Interdites se donne ainsi pour objectif de pérenniser cette action et de l’étendre à tout le champ répressif du totalitarisme. 

Au programme de cette 9 ème édition
Deux films, un oratorio, un opéra. Quatre créations sur le thème des frontières et l'exclusion qui honoreront Meyerowitz, Schoenberg, Korngold. Le festival proposera également une création contemporaine de Philippe Hersant sur un poème de Charlotte Delbo.

Reportage : P. Chalumeau ; Y. Bodin ; N. Anton ; P. Santi
"Entartete Musik" : Musique Dégénérée 
Dans le cadre des premières journées de la musique du IIIe Reich, du 22 au 29 mai 1938, une exposition intitulée « Entartete Musik » (musique dégénérée) est inaugurée à Düsseldorf le 24 mai 1938. Une exposition diffamatoire à l’encontre de certains artistes. Et notamment ceux de la seconde École de Vienne, le jazz « nègre », la musique tzigane, les compositeurs de confession juive, les compositeurs de gauche. Plus de deux cents compositeurs seront mis à l'index. Les musiciens contemporains sont privés de travail sous le régime hitlérien, certains s'exilent, d'autres sont assassinés dans les camps de concentration.

"Personne"
Sous cette absence d’identité, la dictature stalinienne de l’après-guerre condamna à son tour au néant les compositeurs de l’Est qui avaient survécu au génocide culturel nazi.

Communiqué du Festival 
En raison de la grève nationale des Intermittents du spectacle, le Festival Musiques Interdites a décidé, avec l'Ensemble Télémaque, de reporter les spectacles des 2, 5 et 6 juillet programmés à la Friche la Belle de Mai. Ces créations seront reprogrammées le 13 septembre 2014.
La création de l’opéra de Korngold le 8 juillet 2014 dans la Cour de la Préfecture est maintenue. Entrée gratuite dans la limite des 400 places disponibles. Ouverture des portes de la Préfecture à 20h45.

"Die Kathrin vs Zone Libre" - opéra d’Erich Wolfgang Korngold à la Préfecture des Bouches-du-Rhône - Marseille
Adaptation dramaturgique et musicale Michel Pastore. Orchestre symphonique de la Garde Républicaine
Le 8 juillet à 21H 45 - Entrée gratuite