Un grand concert pour le climat annoncé à Paris pour l'automne

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/05/2015 à 19H54, publié le 22/05/2015 à 19H38
Pharrell Williams sera le directeur artistique d'un grand concert pour le climat à Paris à l'automne. Sur la photo, il est à New York, à l'Onu, à la journée internationale du bonheur (20 mars 2015)

Pharrell Williams sera le directeur artistique d'un grand concert pour le climat à Paris à l'automne. Sur la photo, il est à New York, à l'Onu, à la journée internationale du bonheur (20 mars 2015)

© Timothy A. Clary / AFP

Le concert mondial pour le climat prévu le 18 juin à Paris et dans d'autres villes du monde pour soutenir la conférence mondiale sur le réchauffement prévue en fin d'année en France a été repoussé "à l'automne", ont annoncé vendredi les organisateurs.

Un "concert  gratuit" aura lieu à l'automne, à une date non précisée, au pied de la Tour Eiffel, sur le Champ-de-Mars, a indiqué dans un communiqué l'organisateur Live Earth, qui a précisé à l'AFP qu'aucun concert  n'était plus prévu le 18 juin, ni à Paris ni ailleurs.

 
L'ancien vice-président américain Al Gore, désormais militant écologiste, avait annoncé en janvier l'organisation de ce concert  mondial censé réunir, à travers plusieurs manifestations sur tous les continents, plus d'une centaine  d'artistes, sous la houlette de Pharrell Williams.

La liste des artistes n'est pas encore annoncée

L'opération, présentée en janvier comme une série de concerts en Chine, en Australie, au Brésil, en Afrique du Sud, en France et aux Etats-Unis, a pour ambition de faire pression pour parvenir à un accord ambitieux sur le changement climatique à la conférence de l'ONU à Paris en décembre.
              
Live Earth n'a pas précisé vendredi si d'autres concerts auraient finalement lieu à l'automne ailleurs qu'à Paris, mais un porte-parole a assuré que l'opération restait "un événement multi-artistes et multi-villes". "La  seule chose qui a changé est la date des concerts", a-t-il souligné dans un courriel.
              
En 2007, le 7 juillet, un concert "Live Earth" avait eu lieu dans huit villes pour sensibiliser le public aux enjeux climatiques : Londres, New York,  Sydney, Hambourg, Tokyo, Johannesburg, Rio et Shanghaï. Il avait mobilisé plus de 150 artistes ou groupes, dont The Police, Linkin Park, UB40, Eason Chan, Shakira, Crowded House, the Black Eyed Peas, Genesis et Madonna.
              
Pour cette nouvelle édition, aucun nom d'artistes n'avait été communiqué en janvier, hormis celui de l'auteur du tube planétaire "Happy", Pharrell Williams, désigné directeur musical.