Pharrell Williams, Johnny Hallyday et Sting... la belle affiche de Nîmes

Par @Culturebox
Mis à jour le 29/04/2015 à 10H11, publié le 29/04/2015 à 09H58
Johnny Hallyday, janvier 2015

Johnny Hallyday, janvier 2015

© CHOGNARD ETIENNE/TF1/SIPA

Pharrell Williams en ouverture, Johnny Hallyday qui entamera sa tournée "Rester vivant", Lenny Kravitz, Ben Harper, Sting, Joan Baez : le festival de Nîmes 2015, du 24 juin au 26 juillet, affiche un programme éclectique.

"On veut toujours le meilleur. Mais cette année, c'est vraiment un grand cru", se réjouit l'adjoint au maire à la culture Frédéric Pastor, soulignant que le festival nîmois fait aussi la part belle à l'humour avec Florence Foresti (19 juillet), après Gad Elmaleh en 2014.

Johnny Hallyday lancera sa 183e tournée, à Nîmes, avec deux concerts, les 2 (complet) et 3 juillet. Le rocker français a inscrit dix dates à son calendrier estival, dont Aix-les-Bains, La Rochelle, Biarritz, Monaco... Il repartira de Nice le 2 octobre et jusqu'en mars 2016, à  Brest, avec un passage à Paris-Bercy les 27, 28 et 29 novembre. "Johnny a un lien affectif avec les arènes de Nîmes. Il y avait fini sa tournée (+Jamais seul+) en 2012 lors d'un concert magistral. Cette fois, il a voulu y commencer", souligne le président de Decibels et producteur du chanteur, Pierre-Alexandre Vertadier. Le show de l'été sera différent de celui de l'autonome. "On travaille à l'adaptation pour l'extérieur. Il fera des choses qu'il ne fera pas dans les salles. Et inversement", souligne M.  Vertadier.
La liste des chansons est en cours de préparation : des titres de son dernier album "Rester vivant" dont il est "très fier", selon M. Vertadier mais  aussi d'anciens succès et un ou deux plus vieux titres un peu oubliés "qu'il aime ressortir". Sur Twitter, un vote a été lancé pour que les spectateurs choisissent une chanson dans une liste de quatre.

La production a mobilisé 150 personnes, parmi lesquelles une nouvelle équipe créative, notamment celle qui a en charge la scénographie et la lumière. "La difficulté avec Johnny, c'est de trouver quelque chose d'original car il a fait déjà tellement de choses", souligne son producteur, insistant sur l'effort qui sera fait "sur l'entrée et la sortie des arènes". "On a envie de donner un nouveau ton moderne et lumineux", ajoute-t-il.

Un cadre exceptionnel

Né en 1997, le festival de Nîmes a vu passer les plus grands, de David Bowie à Depeche Mode en passant par Elton John, The Cure, Placebo, Metallica...  Il bénéficie d'un cadre exceptionnel : les arènes romaines de Nîmes datent du Ier siècle après J.-C, cinq des 60 arches ont été rénovées. La jauge est de 12.000 places.

Après Pharrell Williams (24 juin) se succéderont Ben Harper (4 juillet), Lenny Kravitz (9 juillet), Toto et Christopher Cross (15 juillet), Santana (16  juillet), Lionel Richie (17 juillet), Sting (20 juillet), Christine and the Queens, Étienne Daho, Benjamin Clémentine (21 juillet), Joan Baez, Maxime Le  Forestier et Ayo (22 juillet), et Black M, Soprano (26 juillet).