Mode et musique au festival Art Rock de Saint-Brieuc

Par @Culturebox
Mis à jour le 24/05/2015 à 15H36, publié le 22/05/2015 à 10H50
Jean-Charles de Castelbajac signe l'affiche de cette 32ème édition

Jean-Charles de Castelbajac signe l'affiche de cette 32ème édition

© Festival Art Rock

Jean-Charles de Castelbajac pour la mode, Christine and the Queens, Placebo, Izia, The Do et bien d'autres pour la musique. La 32e édition du festival "Art Rock" de Saint-Brieuc, qui se déroule du 22 au 24 mai s'annonce prometteuse. Avec un petit côté "fashion week" grâce au thème de l'année "Yeah!!! La mode".

A l'occasion du festival, le musée de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) accueille l'exposition, "Yeah!!! La mode", jusqu'au 25 mai. De jeunes créateurs talentueux et extravagants sont mis à l'honneur. Ces pièces uniques sont plus des oeuvres d'art que des vêtements. Mais chacune d'elle a été portée au moins une fois. 

Reportage : C. Bazille / C. Rousseau / G. Hamon

Jean-Charles de Castelbajac et Mr Nô

Un autre créateur extraverti est à l'honneur du festival. Jean-Charles de Castelbajac a signé l'affiche de cette édition et présentera "Fantômes" le samedi 23 mai. Créé avec le DJ français Mr Nô, le spectacle mêle art et musique. Vingt-cinq jeunes femmes, choisies lors d'un casting à Saint-Brieuc y prendront part, vêtues d'une tenue - caftan oriental et cimier notamment - créée par l'homme de mode pour le spectacle dans lequel la partie "musique traditionnelle" reviendra au bagad de Saint-Brieuc. La formation répète avec Mr Nô depuis le début de la semaine une composition commune où se marient électronique et traditionnel breton.

Reportage : N.Rossignol / F.Leroy / D.Mérieux

Christine and the Queens et Placebo 

Côté musique, la programmation est également très riche et on retrouve bon nombre des têtes d'affiches des festivals de l'été. La révélation de l'année Christine and the Queens, Placebo qui offre ici une de ses rares étapes de sa tournée française, Sela Sue, Lilly Wood & the Prick, The Do et Shaka Punk seront présents. 

A l'affiche également, les jumelles franco-cubaines Ibeyi, Dominique A, qui vient de signer un de ses albums les plus sensibles, ou encore le Jamaïcain Ky Mani Marley, qui réinvente l'héritage de son père Bob, et le jeune groupe Vaudou Game (Togo/Bénin) dont le premier album navigue entre culture vaudou, afrobeat, funk et blues. Yelle, l'enfant du pays qui tourne dans le monde entier en particulier dans les pays anglo-saxons avec son électro-pop en français, revient aussi au festival après son troisième album.


Street food et Yoga 

Sans oublier, au nombre des concerts gratuits, les musiciens du métro, ainsi que, pour revigorer des festivaliers, la "street food" concoctée par des chefs étoilés ou des séances de yoga dans un parc du centre-ville voisin du festival. Comme d'autres manifestations culturelles, Art Rock, qui a accueilli en 2014 75.500 spectateurs dont 42.500 entrées payantes, est affecté par les restrictions budgétaires. Cette année, "pas de spectacle de rue", une constante pourtant du festival, "en raison de la baisse, bien que modérée, des subventions publiques". D'où "une prise de risque plus importante pour le festival" qui s'autofinance à 70%, insiste le fondateur d'Art Rock.
Pour tout savoir sur la programmation et les réservations, rendez-vous sur le site du festival Art rock