Menace sur les festivals : ouverture in extremis des Écritures Électriques

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/04/2015 à 18H27, publié le 09/04/2015 à 17H56
Le groupe rock Grand Blanc en répétition

Le groupe rock Grand Blanc en répétition

© France 3

Le festival Les Écritures Électriques se déroulera à Dieppe du 10 au 11 avril. Une 4e édition marquée par les coupes budgétaires drastiques qui pèsent sur la culture.

Le festival Les Écritures Électriques de Dieppe ouvrira ses portes le vendredi 10 avril. Au programme, deux jours de festivités dédiées aux musiques actuelles et la présence d'artistes internationaux. Les dieppois pourront notamment découvrir le jazz électrisant d'Arthur S et le Professeur Inclassable, la pop synthétique de la Camerounaise Nico And The Red Shoes ou encore l'électro dark de Verveine.

Reportage: G. Archiapati / JL. Droulin / X. Robert
Un festival en danger

Contrairement aux années précédentes, cette 4e édition a du revoir la durée de son étalement et passer de 5 à seulement 2 jours de festivités. Cette réduction du format est la conséquence directe d'une baisse drastique des aides accordées par l'Etat aux collectivités locales (-11 milliards d'euros en 3 ans).

Les Écritures Électriques n'est donc pas un cas isolé et s'inscrit dans une conjoncture alarmante que dénonce plusieurs acteurs et notamment Emeline Jersol, médiatrice culturelle près de Valenciennes.

Depuis mars 2014, la jeune femme de 26 ans s'attache a ériger sa "cartocrise" de l'hexagone, un bilan inquiétant qui recense les manifestations culturelles et festivals supprimés depuis un an.

A ce jour (dernier recensement au 21 mars dernier), on dénombre 170 festivals rayés de la carte, comme les Voix du Gaou de Six-Fours-les-Plages (Var).

Voir cette "cartocrise" intéractive des festivals supprimés en France en 2015 créée par Emeline Jersol :

Voir en plein écran

Une solution à court terme

Néanmoins, certains organisateurs ne se découragent pas et s'emploient à trouver des "variables d'ajustements", comme en témoigne le directeur de Dieppe Scène Nationale (DSN), Philippe Cogney : "Deux jours permettent d'avoir d'avoir un festival plus nerveux avec un objectif coup de poing". Une synthèse a priori efficace et qui permet à court terme, d'assurer la survie du festival.


Les Écritures Électriques 
Vendredi 10 et samedi 11 avril
DSN - Dieppe Scène Nationale
Quai Bérigny - 76200 Dieppe
02 35 82 04 43