Madonna veut se confronter à Marine Le Pen qui accepte l'invitation

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/03/2015 à 18H39, publié le 03/03/2015 à 11H31
Madonna à Paris le 2 mars 2015

Madonna à Paris le 2 mars 2015

© CITIZENSIDE/SAÏD ANAS / citizenside.com

La pop star Madonna a exprimé, le 2 mars, sur Canal +, le souhait de "prendre un verre avec Marine Le Pen" pour entendre "de sa bouche ce en quoi elle croit" ; une invitation acceptée par la présidente du FN qui dit "apprécier les gens qui ont une démarche de bonne foi". Au "Grand Journal", Madonna a par ailleurs réaffirmé son soutien à Charlie Hebdo dont les "vies n'ont pas été perdues en vain".

"Peut-être que je n'ai pas compris Marine Le Pen, je n'en suis pas sûre et je ne veux surtout pas engager une guerre", a déclaré Madonna sur le plateau du "Grand Journal" de Canal + dont elle était l'invitée lundi soir.

Après un verre avec Madonna, "les gens repartent avec une perspective différente"

"Avec moi, les gens ont une idée de qui je suis, ce pour quoi je m'engage, ce en quoi je crois et, très souvent, lorsqu'ils prennent un verre avec moi, qu'ils discutent avec moi, ils repartent avec une perspective différente", a ajouté la pop star. 

"Ce que je veux, c'est la paix dans le monde donc ma première pensée lorsque je pense à Marine Le Pen, c'est que j'aimerais la rencontrer, lui parler et j'aimerais pouvoir entendre de sa bouche, directement dans mes oreilles, ce en quoi elle croit pour ce qui est des droits de l'homme, pas uniquement en France mais dans le monde entier, c'est très important pour moi", a-t-elle affirmé.
Marine Le Pen le 24 février 2015

Marine Le Pen le 24 février 2015

© CHAMUSSY/SIPA
La réponse de la présidente du FN ne s'est pas fait attendre : "J'accepte avec plaisir l'invitation de Madonna. J'apprécie les gens qui ont une démarche de bonne foi", a déclaré Marine Le Pen ce mardi 3 mars à l'AFP.

"Bravo" à Charlie Hebdo et câlin en direct à Luz

La star américaine de 56 ans a ensuite longuement embrassé Luz, le dessinateur de Charlie Hebdo, lui aussi invité de l'émission. "Je pense que vos vies n'ont pas été perdues en vain", lui a-t-elle dit les  larmes aux yeux en faisant référence aux victimes de l'attaque meurtrière contre le journal satirique le 7 janvier dernier. "Ces individus suivent les empreintes de géants, d'autres héros qui sont morts parce qu'ils ont défendu leurs droits, alors bravo", a encore dit Madonna.
En 2012, sur un clip de Madonna, Marine le Pen était représentée avec une croix gammée sur le front

La star américaine, dont le nouvel album "Rebel Heart" sort cette semaine, s'était illustrée lors de sa dernière tournée, en 2012, en diffusant une vidéo où la présidente du Front national, Marine Le Pen, apparaissait furtivement avec une croix gammée sur le front. A L'Olympia, en juillet 2012, elle n'avait pas diffusé ce clip controversé mais rendu hommage à la "tolérance" de la France.

En juin dernier, quelques jours après la première place du FN aux élections européennes, Madonna s'était inquiétée des scores du FN en France sur son compte Instagram. Réponse de Florian Philippot, vice-président du FN, notamment par ce tweet : "Madonna fait du Yannick Noah : fin de carrière compliquée !..."

La semaine passée, elle s'était dite effrayée par "le niveau d'intolérance" en France et en Europe.