Louise Attaque, Jain et L.E.J, stars des festivals en 2016

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/04/2016 à 14H36, publié le 12/04/2016 à 14H31
Jain aux Victoires de la Musique 2016

Jain aux Victoires de la Musique 2016

© PHOTOPQR/LE PARISIEN

Louise Attaque, de retour aux affaires après dix années de silence, et Jain, sensation électro-pop du moment, seront les artistes les plus présents cette année dans les festivals, selon un baromètre dévoilé mardi alors que débute le 40e Printemps de Bourges.

Le pétillant trio féminin LEJ, le trompettiste polyvalent Ibrahim Maalouf et la chanteuse électro-rock Jeanne Added complète le top 5 de ce baromètre établi par le site de billetterie en ligne Digitick après analyse "des programmations de 844 festivals, dont 90 % auront lieu entre le 12 avril et le 31 août".

 

Ces cinq groupes les plus programmés dans les festivals sont tous à l'affiche du Printemps de Bourges, rendez-vous qui marque traditionnellement le coup d'envoi de la saison des festivals. A commencer par le trio LEJ, qui a connu un succès viral sur internet l'an dernier avec des reprises de tubes internationaux, à l'affiche de la soirée d'ouverture aujourd'hui aux côtés de Marina Kaye et Mika. 

Louise Attaque : 25 festivals

Louise Attaque, qui a sorti en février son premier album depuis plus de dix ans, est le groupe le plus programmé avec 25 apparitions en festivals, selon ce baromètre. Jain, deuxième du classement, compte 22 concerts programmés en festivals. La jeune Toulousaine, connue pour sa tenue stylisée en noir et blanc et ses refrains entraînants, sera sur la scène du Printemps de Bourges demain soir, le même soir que Louise Attaque.  

 

Pour LEJ, Ibrahim Maalouf et Jeanne Added, le baromètre recense 19 apparitions chacun. 
 
La France compte plus de 1.600 festivals de musiques actuelles, selon une étude rendue publique l'an dernier par plusieurs organismes spécialisés dont la Sacem (société des auteurs, compositeurs et éditeurs). En 2013, les festivals ont représenté "27% de la fréquentation payante des concerts et spectacles" de musiques actuelles et 22% des revenus générés en billetterie, selon cette analyse.