Le streaming dope les ventes de musique pour la première fois depuis 1998

Par @Culturebox
Publié le 12/04/2016 à 15H26
Ecoute de musique en streaming.

Ecoute de musique en streaming.

© Alexis Christiaen / La Voix du Nord / MaxPPP

La musique en streaming a boosté les ventes mondiales de musique en 2015, en hausse significative pour la première fois depuis 1998, a annoncé mardi la Fédération internationale de l'industrie phonographique (Ifpi).

Première embellie des ventes depuis 1998

Les ventes de musique en ligne ou sous forme physique ont augmenté de 3,2% en 2015 par rapport à 2014 dans le monde pour atteindre 15 milliards de dollars, grâce à une forte croissance des abonnements aux services en streaming (écoute en flux sans téléchargement), a précisé l'Ifpi.

C'est la première fois que ces ventes augmentent davantage que marginalement depuis 1998, quand elles avaient bondi de 4,8% par rapport à 1997.

Pour la première fois aussi, la musique en ligne représente dans ces ventes une part plus importante (45%) que la musique sous forme physique (39%). Les ventes de musique en ligne ont augmenté de 10,2% pour atteindre 6,7 milliards de dollars, grâce aux ventes de musique en streaming (les abonnements aux plateformes de streaming) qui, elles, ont bondi de 45,2%.

68 millions d'abonnements aux plateformes de streaming

Pour autant les ventes de musique sont encore un tiers inférieures à celles réalisées à la fin des années 1990, quand les amateurs de musique ont commencé à écouter leurs morceaux favoris sur des sites internet, y compris illégaux.

Selon l'Ifpi, 68 millions de personnes dans le monde ont des abonnements de musique en ligne, au lieu de 8 millions en 2010, au début de ces statistiques. Pour autant les responsables du secteur ne se sont pas entièrement réjouit de ces chiffres.

"La valeur de la musique n'est pas encore complètement reconnue. Aujourd'hui, il y a un réel esprit d'optimisme dans le secteur, mais nous avons encore un long chemin à parcourir pour déclarer que +la mission est accomplie+", a affirmé Stu Bergen, PDG des services à l'international du groupe Warner Music, lors d'une conférence de presse téléphonique. Sans citer le site de vidéos en ligne YouTube, l'Ifpi a accusé les "plateformes de téléchargement" d'être le principal frein à ces ventes.