Le leader de Radiohead Thom Yorke compose pour Broadway

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/08/2015 à 15H13, publié le 13/08/2015 à 15H05
Le britannique Thom Yorke sur la scène principale du Big Chill festival, au Royaume-Uni, le 6 août 2010.

Le britannique Thom Yorke sur la scène principale du Big Chill festival, au Royaume-Uni, le 6 août 2010.

© LEON NEAL / AFP

Le leader du groupe anglais Radiohead Thom Yorke fera ses grands débuts à Broadway en octobre au American Airlines Theatre, en tant que compositeur de la bande-son d'une pièce du dramaturge prix Nobel de littérature Harold Pinter. Le chanteur-compositeur ne devrait pas se produire sur scène, il a fait les compositions à distance, par internet, sur des synthétiseurs rétros.

Le chanteur-compositeur de Radiohead a signé les arrangements de "Old Times" ("C'était hier" dans sa traduction française) qui compte parmi sa distribution son compatriote et acteur Clive Owen ("Sin City", "la Mémoire dans la peau"...).

"J'ai pris du plaisir à explorer musicalement les thèmes de l'amour et de la mémoire évoqués par la pièce ainsi que le rythme, la tournure et les formules de (Harold) Pinter", a commenté Thom Yorke, cité dans un communiqué.

Musique "primitive" sur synthétiseurs rétros

Ecrite en 1971, cette pièce relativement méconnue du Prix Nobel de littérature brasse les questions liées à la mémoire, chères au metteur en scène disparu en 2008. Thom Yorke surtout enregistré ses morceaux sur des synthétiseurs, pour être en accord avec l'époque où se déroule la pièce, rapporte le New York Times.

"La musique que Thom a écrite pour 'Old Times' donne une immédiateté et une contemporanéité à la pièce", a commenté le metteur en scène, Douglas Hodge. Les deux artistes ont collaboré par email. "Je lui disais des choses du genre 'Ca décrit un ruban de lumière à l'horizon, tu peux retranscrire ça ?", raconte Douglas Hodge. "Il me répondait : 'Compris' puis envoyait des mails avec la musique qu'il avait composée, vraiment primitive et peu commune."

Thom Yorke ne se produira pas sur scène

Célèbre pour son falsetto, Thom Yorke n'en est pas à sa première expérimentation hors de Radiohead, dont les prochaines productions restent d'ailleurs entourées d'incertitude, et a l'habitude de projets iconoclastes dévoilés à la dernière minute. L'année dernière, il a ainsi signé un album solo nimbé d'électronique, "Tomorrow's Modern Boxes", qu'il a diffusé directement et discrètement sur la plateforme d'échanges BitTorrent, associée aux téléchargements illégaux.

Pour l'instant, il n'est pas question pour Thom York de jouer sur scène ou avec les musicien : "il ne veut surtout pas que la pièce devienne "Le spectacle de Thom Yorke", explique Douglas Hodge.