La Seine Musicale, nouvel équipement culturel sur l'île Seguin, ouvrira d'ici l'été 2017

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/09/2016 à 15H58
"La Seine Musicale", sur l'ïle Seguin à Boulogne Billancourt

"La Seine Musicale", sur l'ïle Seguin à Boulogne Billancourt

© LCA/Culturebox

La Seine Musicale, un oeuf de verre monumental actuellement en construction à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), ouvrira ses portes au printemps 2017. C'est ce qu'ont annoncé mercredi les partenaires publics et privés ayant donné vie à ce projet architectural niché sur l'ancien site Renault de l'ïle Seguin. Ils ont également détaillé les équipements qu'abritera le bâtiment.

L'ambition : "réaliser le grand écart entre classicisme et modernité"

L'énorme "oeuf" de verre gainé de croisillons de bois, protégé - et alimenté à la fois - par une gigantesque voile de panneaux solaires pivotante, surplombant un "paquebot" de béton, est l'oeuvre de l'architecte japonais Shigeru Ban (prix Pritzker 2014 et auteur du Centre Pompidou-Metz), associé au Français Jean de Gastines.
 
La Seine Musicale se veut "un équipement musical unique", "d'envergure internationale", "ouvert à tous (...), qui puisse réaliser le grand écart entre classicisme et modernité", a indiqué dans son discours de présentation Patrick Devedjian, président du conseil départemental des Hauts-de-Seine, qui a notamment porté le projet.
L'architecte japonais Shigeru Ban devant le bâtiment en construction de La Seine Musicale, le 21 septembre 2016.

L'architecte japonais Shigeru Ban devant le bâtiment en construction de La Seine Musicale, le 21 septembre 2016.

© LCA/Culturebox

 

Concerts, formations et master class

Sous la houlette de Jean-Luc Choplin, ex-directeur du théâtre du Chatelet, qui en sera le programmateur en chef, la Seine Musicale accueillera des concerts, avec un auditorium pour la musique classique et une grande salle de spectacles, mais aussi un orchestre en résidence, celui de Laurence Equilbey, directrice artistique d'Insula orchestra, un ensemble qui joue sur instruments d'époque. 
 
Ce sera également un lieu d'enseignement et de formation avec l'installation de Gaël Darchen avec la Maîtrise des Hauts-de-Seine (choeur d'enfants de l'Opéra de Paris) qu'il dirige. Mais aussi avec le contre-ténor Philippe Jaroussky qui viendra y dispenser des master classes dans son Académie musicale. 
Le projet de Nouvelle Seine, perspective Berge Meudon.

Le projet de Nouvelle Seine, perspective Berge Meudon.

© Shigeru Ban Architects Europe - Jean de Gastines Architectes

 

Du rock au baroque

Il sera également possible tout à la fois d'y répéter un spectacle, de le présenter sur scène et de l'enregistrer, chose rare en Europe, selon M. Devedjian. Le but étant, selon M. Choplin, de faire de ce lieu une "destination de vie, de fête musicale permanente", où "toutes les musiques, du rock au baroque, peuvent sonner et dissonner".
 
Des commerces dédiés à la culture et des restaurants y seront aussi implantés, autour d'une "rue couverte" conçue comme un espace de promenade. 
 
Le département a choisi de confier pour une durée de 30 ans au groupement privé "Tempo-Ile Seguin" (alliance formée par Bouygues, Infravia, Sodexo et TF1) la construction, le fonctionnement et l'exploitation de ce nouveau lieu culturel, pendant de la Philarmonie, dans l'est parisien, inaugurée il y a deux ans.