Eurovision : vivez de l'intérieur la préparation de la chanteuse française Alma

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/05/2017 à 18H07, publié le 10/05/2017 à 18H49
La chanteuse Alma, qui représente la France, a donné une permière prestation devant les caméras pour la vidéo disponible sur Internet.

La chanteuse Alma, qui représente la France, a donné une permière prestation devant les caméras pour la vidéo disponible sur Internet.

© Rolf Klatt / Shutterstock / SIPA

La finale du 62e concours de Eurovision, c'est samedi13 mai, à Kiev. Vivez les préparatifs dans les coulisses de cette compétition européenne qui séduit chaque année des millions de téléspectateurs, aux côtés d'Alma, la chanteuse qui représentera la France.

C’est à Kiev que se déroulera l’Eurovision. Des dizaines de milliers de visiteurs sont attendus dans la capitale de l’Ukraine et plus de 200 millions de téléspectateurs regarderont l’émission diffusée en direct le 13 mai. Une équipe de France 2 a suivi de l’intérieur, la préparation d'Alma, la jeune française choisie pour cette 62e édition.

Rencontre avec Alma

Kiev et ses trois millions d’habitants autour du Dniepr accueillent depuis le 9 mai les demi-finales de l’Eurovision. La compétition européenne a choisi la capitale de l’Ukraine pour sa 62e édition. Malgré un climat politique incertain à cause du conflit avec la Russie, c’est une ville enthousiaste qui se transforme pour accueillir les compétiteurs et leurs supporters. L’occasion pour les touristes de découvrir la capitale et son patrimoine, autrement qu’à travers l’actualité politique. "On est vraiment content que l’Eurovision ait lieu à Kiev cette année, alors bienvenue l’Europe !" entend-on parmi les Ukrainiens. Ou encore : "Probablement que les pays qui ne se trouvent pas en Europe ne connaissent pas grand-chose à l’Ukraine, alors c’est une bonne chose pour nous."

Reportage France 2 : S. Ricottier / T. Daligault / K. Annette

Cette année, la chanteuse Alma, 28 ans, va représenter la France avec son titre "Requiem". Chorégraphie, jeu avec la caméra, c’est toute la scénographie que la jeune française répète consciencieusement avec son coach Mehdi. En guise de micro, elle s'entraîne une bouteille d’eau à la main et reproduit les pas pour ne pas se tromper le jour J. "C’est cool qu’il y ait Mehdi pour me pousser à essayer de le faire du mieux possible. C’est vrai que sans ça, je serais sur scène complètement perdue. C’est bien de le faire tous les jours parce que le corps assimile et après il y a trente-six mille choses à penser" raconte-t-elle, reconnaissante. 


On veut juste récupérer cette petite touche de fun que tu as, alors vas-y !

Mehdi, coach de Alma, la jeune chanteuse qui représentera la France pour cette 62ème édition de l'Eurovision.


Attendue par des milliers de téléspectateurs qui suivront sa prestation en direct le 13 mai, Alma a adapté sa scénographie à son clip, où on la voyait déambuler dans les rues de la capitale française. 


La fourmilière de l'Eurovision

Il y a 40 ans que la France n’a pas remporté le premier prix à l’Eurovision. La dernière fois, Marie Myriam avait conquis le public avec sa chanson "L’oiseau et l’Enfant". Le compositeur Jean-Paul Cara avait repéré la jeune fille qui n’avait pas 20 ans, alors qu’elle chantait dans le restaurant de ses parents. C’est avec le sourire aux lèvres que Marie Myriam se remémore ce moment, quasiment improbable : "Il était le dernier client au rez-de-chaussée. Et moi je chantais au sous-sol. Il m’a laissé finir la chanson, il m’a applaudite, et il m’a dit : mademoiselle, avec la voix que vous avez, je vais vous emmener à l’Eurovision. Et moi je n’ai pas cru un instant à tout ce qu’il me racontait." Et pourtant, la veille de son anniversaire, la jeune française plaçait la France en haut du podium.
 

Reportage France 2 : S. Ricottier / T. Daligault / K. Annette

Mais au-delà de la scène et des projecteurs, ce sont aussi plus de 900 bénévoles qui travaillent dans l’ombre pour veiller au bon déroulement de la compétition. Lisa s’occupe de la délégation française. "Mon travail, c’est d'être sûre qu’il y ait des transports et que la police accompagne la délégation." Etudiante en relations internationales, elle n’est pas la seule à s’activer jour et nuit. Cette année, Marianne James fait partie des présentateurs pour la télévision française : "L’Eurovision est présentée par trois charmants garçons, qui sont très connus ici en Ukraine, mais nous ne les connaissons pas en France. Ils vont parler la plupart du temps en anglais et en ukrainien, donc il est évident que nous ferons le lien avec les Français en essayant de leur donner des petites informations, des petites astuces pour mieux comprendre l’Eurovision."

Alma est, elle aussi, sollicitée à toutes les heures. Relationnel, photo, contact… Son planning se rempli. 

La salle de maquillage 

Ombres à paupière, rouge à lèvre, blush mais aussi paillettes et strass… Les pinceaux des maquilleuses virevoltent sur le visage de la centaine d’artistes qui passent impérativement par la salle de maquillage. Parfois anxieux, parfois parfaitement détendus, les artistes défilent en express entre les mains des maquilleuses qui doivent s’adapter aux humeurs de chacun. "Il y en a qu’il faut rassurer, d’autres avec qui on peut plaisanter. En fait, peu importe si la maquilleuse a 20 ans et l’artiste 40, à ce moment-là, on est toujours un peu leur maman."

Reportage France 2 : S. Ricottier / T. Daligault / K. Annette
Tout est chronométré, pour qu’il n’y ait pas de retard. Mais certains ont besoin de temps. C’est le cas de Salva, qui chante pour l’Islande. Plus de trois heures de maquillage sont nécessaires à la chanteuse, dont les paupières sont couvertes de paillettes. Célèbre dans son pays, elle s’est présentée à l’Eurovision, alors que son père avait déjà concouru dans les années 90. "Ça n’a jamais été un rêve pour moi, seulement je me suis toujours dit que ça serait amusant de participer. Mon père a concouru en 1995 pour l’Islande, c’est la première fois qu’un père et sa fille représentent le même pays à l’Eurovision" raconte-t-elle amusée. Malheureusement pour elle, elle n'a pas été sélectionnée pour la finale.  

Alma est une super chanteuse et surtout une fille géniale, et c’est le plus important. 

Kasia Mos, la jeune chanteuse qui représente la Pologne.  
 
La jeune française navigue entre les journalistes de tous les pays. A l’aise avec l’anglais en raison de ses études aux Etats-Unis, elle n’a aucun souci à répondre aux questions de tous ceux qui l’abordent. Sourire aux lèvres, elle séduit les médias, mais aussi les autres compétiteurs et le public. Une jeune Ukrainienne confirme le phénomène Alma : "J’ai écouté toutes les chansons, et c’est la seule que je fredonnais encore une semaine plus tard, donc oui, c’est ma préférée."

Dernière ligne droite avant la finale

A quelques jours de la grande finale, la chanteuse française reçoit la visite de celui qui représentait la France l’année dernière, Amir. Arrivé 6e, le chanteur connaît les rituels et le déroulement de la compétition. Venu pour rassurer la chanteuse, mais aussi pour lui donner quelques conseils de dernière minute, il rappelle quels sont les points fondamentaux pour remporter la compétition : "Je crois que la force d’une délégation, d’une chanson, d’un représentant, c’est de justement savoir s’adapter, ça veut dire faire partie du lot, mais en apportant ses couleurs nationales."

Reportage France 2 : S. Ricottier / T. Daligault / K. Annette
Les candidats doivent porter leurs couleurs nationales sans oublier, derrière le divertissement, les enjeux géopolitiques. La chanteuse russe a été exclue de la compétition en raison du conflit qui oppose la Russie et l’Ukraine. S’il s’agit d’un cas certes particulier, les autres candidats sont cependant obligés de se rendre dans l’ambassade de leur pays. Une manière d’entretenir de bonnes relations... 

Nous avons cette semaine en Ukraine deux ambassadrices de France, l’ambassadrice officielle, et vous.

Un membre de l'ambassade de France en Ukraine, à Alma. 

Comme chaque participant, Alma doit se présenter dans un spot vidéo de quarante secondes: la carte postale. On y voit la jeune française dans les rues de Paris, entourée de ses proches et de ses amis. Rien n’est laissé au hasard, il faut envoyer une belle image de la délégation française. L’occasion pour Alma de prendre conscience de sa fulgurante ascension : "Ça fait cinq ans que j’essaie de faire ce métier, on entend beaucoup que ça peut décoller en une seconde et c’est ce qui m’arrive."

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !