Dans la jungle des festivals d'été, les musiques rares pour se démarquer

Par @Culturebox
Publié le 30/07/2015 à 18H20
Au festival Boogie Woogie à La Roquebrou

Au festival Boogie Woogie à La Roquebrou

© Christophe Losberger

Dans la multitude des festivals de l'été, plusieurs se distinguent en mettant à l'honneur des styles de musiques très spécifiques comme le bluegrass à La-Roche-sur-Foron, le boogie-woogie à Laroquebrou ou le cajun et le zydeco à Saulieu.

Saulieu n'est pas seulement réputé pour ses restaurants gastronomiques. Cette petite ville de Côte-d'Or, à la lisière du Morvan, est aussi chaque année le rendez-vous des fans des musiques des bayous de Louisiane à l'occasion de ses "Nuits cajun et zydeco". Le festival a bien failli disparaître mais a survécu avec l'appui de la mairie.

Inititation aux danses traditionnelles

Les danseurs vont donc encore pouvoir venir, du 6 au 9 août, "crever le plancher" sur les airs de formations essentiellement françaises, comme Vermenton Plage, mais aussi néerlandaise et néo-zélandaise. Les bayous louisianais ont aussi leurs traditions culinaires: Michael Richard, un chef de La Fayette, viendra mitonner les plats typiques de la région: jambalaya, shrimp étouffée, crawfish, cumbo...

Les 22e "Nuits cajun et zydeco" ont un volet cinéma : le 6 août, au cinéma Etoile, Jean-Pierre Bruneau, journaliste spécialisé, fin connaisseur de ces musiques de "dedans le coeur de la Louisiane" et coréalisateur du documentaire "Le coeur des cajuns" consacré au musicien local Bruce Daigrepont, viendra présenter ce film au cours d'une Nuit du cinéma louisianais.

Ces musiques sont d'abord des airs à danser: les festivaliers pourront s'initier au jitterbug ou au cajun freeze, encore exécutées aujourd'hui dans les "fais-dodo" (le nom des bals populaires en Louisiane).

Boogie-woogie sur Cère

Dans le Cantal, à Laroquebrou, un village de 800 âmes au bord de la Cère, on célébrera du 6 au 9 août le boogie-woogie, ce style qui irrigue le blues, le jazz, le rock'n'roll ou la country, exécuté essentiellement par des pianistes et dont les figures célèbres sont Memphis Slim, Pinetop Perkins ou Jerry Lee Lewis. Au programme de cette 17e édition: le pianiste Al Copley, ex-Blues Brothers et accompagnateur de nombreux bluesmen réputés.

Le Français Ben Toury, l'Allemand Robert Roth ou le tout jeune indien Nirek Mokar, prodige de 12 ans, perpétueront aussi lors de joutes musicales cet art né à la fin des années 1920.

Chant marin en Bretagne

A Paimpol, petit port des Côtes-d'Armor, des formations de divers endroits du monde viendront du 14 au 16 août donner de la voix pour le "Festival du chant de marin", événement biennal. Hugues Aufray, auteur du célèbre "Santiano" (une adaptation d'un chant de marin anglais), en sera l'invité d'honneur. Et ce, à quelques jours de ses 86 ans (il les aura le 18 août).

Les autres invités viendront de Bretagne, avec Les Pirates - un quatuor vocal de jeunes femmes interprétant des chants d'anciens matelots -, Taillevent ou Marins d'Iroise. Mais aussi de Pologne, d'Irlande, d'Espagne, d'Italie...

De la Jamaïque aux Etats-Unis

Dans la région bordelaise, c'est l'ambiance jamaïcaine qui va prévaloir avec le traditionnel Reggae Sun Ska Festival (7-9 août sur le domaine universitaire de la ville), avec quelques poids lourds du genre (Jimmy Cliff, Lee Scratch Perry, Black Uhuru, Asian Dub Foundation, Winston McAnuff).

La-Roche-sur-Foron, en Haute-Savoie, vibre au son du Bluegrass Festival, consacré à cette branche de la musique country américaine, dont les instruments de base sont le banjo, le violon, et la voix. Cette musique intrépide du Kentucky trouve sa source dans les montagnes des Appalaches.

Le Nitty Gritty Dirt Band, la Earl Scruggs Review ou encore le "Duet Banjo" ouvrant le film "Délivrance", ont contribué à le propager au-delà des frontières du Kentucky. Dans les Alpes, il reviendra au Lonesome River Band et son exceptionnel banjoiste Sammy Shelor, de faire perdurer la tradition lors de cette 10e édition qui se tient jusqu'à dimanche.