Benjamin Clementine et Christine and The Queens ouvrent le Cabaret Vert

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/08/2015 à 18H18, publié le 21/08/2015 à 17H59
L'auteur-compositeur Benjamin Clementine a envoûté les 17 000 spectateurs de cette première soirée au Cabaret Vert

L'auteur-compositeur Benjamin Clementine a envoûté les 17 000 spectateurs de cette première soirée au Cabaret Vert

© France 3 Culturebox

Pluie d’étoiles et de têtes d’affiches pour la première soirée du Cabaret Vert. L’éco-festival de Charleville-Mézières a ouvert ses portes le 20 août avec une très belle affiche : Etienne Daho, Benjamin Clementine, Christine & the Queens et le DJ Paul Kalkbrenner. Et ça continue comme ça jusqu’au 23 août sur les berges de la Meuse et en plein centre-ville
 !

17 000 personnes s’étaient déplacées pour cette très belle soirée d’ouverture, finalement assez à l’image de la ligne musicale éclectique du Cabaret Vert, où électro et rock se partagent le gros de l’affiche, avec des incursions heureuses vers la chanson française, la pop, le hip-hop...
.
Reportage : J. Poirier / M. Guillerot / R. Doumergue / R. Engrand / R. Morel

En 2005, année de sa création, le festival avait attiré 10 000 personnes en proposant un peu moins d’une vingtaine de concerts. Depuis, chaque année, le nombre de billets vendus n’a cessé de croître (94 000 en 2014) tout comme celui des artistes présents (pas loin d'une cinquantaine, on a abandonné le décompte, ça donnait le tournis).

Cette année 2015 devrait encore être un excellent cru côté fréquentation. En effet, le Cabaret Vert a réussi a attiré de grands noms comme les Chemical Brothers et Limp Bizkit (une belle prise d’autant que Charleville-Mézières sera leur unique date en France cette année). Autres atouts : Ratatat et Jurassic 5, l'un comme l'autre sont assez rares en festival.

Et puis n'oublions pas que l'autre particularité du Cabaret Vert, c'est de laisser une place à la bande dessinée, au cinéma et aux arts de la rue.