Autopsie de George Michael : toujours le mystère autour de sa mort

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/12/2016 à 17H59, publié le 30/12/2016 à 17H57
George Michel sur scène à Washington en 2008

George Michel sur scène à Washington en 2008

© WENN/SIPA

Les premiers résultats de l'autopsie de la pop star britannique George Michael, décédé à 53 ans le jour de Noël, n'ont pas permis d'établir les causes exactes de la mort de cet artiste tourmenté par la drogue.

"Une autopsie a eu lieu hier (jeudi) dans le cadre de l'enquête sur la mort de George Michael" et les résultats ne sont "pas concluants" quant à la cause de la mort, a indiqué vendredi la police britannique en annonçant de nouveaux examens dont les résultats ne seront "pas connus avant plusieurs semaines". "La mort de M. Michael est toujours considérée comme inexpliquée mais pas suspecte", a ajouté la police dans un communiqué.

Le chanteur de "Freedom" ou "Careless Whisper" a été découvert mort le jour de Noël par son compagnon Fadi Fawaz. "J'étais venu chez lui pour le réveiller et il s'en était allé, reposant en paix sur son lit", a déclaré ce dernier au quotidien britannique Daily Telegraph. Selon son manager Michael Lippman, cité par le magazine Billboard, le chanteur aux plus de 100 millions de disques écoulés, interprète notamment des tubes "Last Christmas" et "Jesus to a Child", a été retrouvé "dans son lit" après une crise cardiaque.
Les fans de George Michael lui rendent hommage devant son domicile de Goring

© Rupert Hartley/Shutters/SIPA
Sa mort a suscité une pluie d'hommages au Royaume-Uni et dans le monde. De nombreux fans, parfois en pleurs, se sont pressés depuis lundi devant ses résidences du nord de Londres et de Goring (sud de l'Angleterre), où il est décédé, venant déposer bouquets de fleurs, bougies et autres messages.

George Michael, de son vrai nom Georgios Kyriacos Panayiotou, était le fils d'un Grec chypriote et d'une Anglaise. Né le 25 juin 1963 à Londres, il avait survécu de peu à une pneumonie fin 2011. "Cela a été littéralement le pire mois de ma vie, mais j'ai une chance (...) vraiment incroyable, d'être ici", avait-il confié. En retrait ces dernières années, George Michael préparait un album et un documentaire autobiographique.

100 millions de disques

Il avait débuté sa carrière en 1981 avec le groupe Wham! au côté de son camarade de lycée Andrew Ridgeley avant de poursuivre en solo. La popularité du chanteur avait décliné dans les années 1990, mais il était revenu au sommet en 2004 avec l'album "Patience", qui s'était classé en tête des ventes au Royaume-Uni. Le chanteur de "Faith" avait connu divers déboires liés à la drogue (cannabis et crack) et l'alcool. Il avait passé quatre semaines en prison en 2010 après avoir embouti avec sa Range Rover un magasin du nord de Londres, sous l'emprise du cannabis et de médicaments. Trois ans plus tôt, il avait été retrouvé évanoui dans sa Mercedes et avait admis avoir consommé de la drogue.

Il a vendu en tout plus de 100 millions de disques dans le monde, dont 20 millions de son premier album solo "Faith" (1987). Après des années de spéculations sur sa sexualité, George Michael avait révélé son homosexualité en 1998 après avoir été arrêté pour attentat à la pudeur dans des toilettes publiques à Los Angeles (Etats-Unis). Il expliquera plus tard ne pas avoir voulu en parler tant que sa mère vivait. La date de ses funérailles n'a pas, pour l'heure, été communiquée.