Après Rock en Seine, Pigasse investit dans le disquaire Rough Trade

Par @Culturebox
Publié le 05/04/2017 à 18H36
Matthieu Pigasse aux Eurockéennes de Belfort, juillet 2016

Matthieu Pigasse aux Eurockéennes de Belfort, juillet 2016

© Sebastien Bozon / AFP

Après le rachat de Rock en Seine, la holding LNEI du banquier Matthieu Pigasse a annoncé mercredi avoir pris une participation dans le disquaire britannique Rough Trade, créé pendant le mouvement punk, étoffant son portefeuille d'activités culturelles.

"LNEI devient actionnaire de Rough Trade et en exercera un contrôle conjoint aux côtés de ses dirigeants et actionnaires actuels", indique le communiqué de la holding personnelle du banquier passionné de rock, confirmant une information des Echos.

LNEI va notamment aider Rough Trade à se développer dans le digital. Le label devrait également ouvrir une boutique à Paris courant 2017 et travailler sur des complémentarités avec Les Inrocks et Radio Nova, les marques médias du groupe LNEI. La part de LNEI dans le disquaire n'a pas été précisée.

Spécialisé dans la vente de vinyles

Disquaire indépendant créé à Londres en 1976, Rough Trade possède quatre magasins en Angleterre et aux États-Unis et s'est notamment spécialisé dans la vente de vinyles en magasin et en ligne.

LNEI, dans lequel ont investi le géant britannique de la publicité WPP et le conglomérat indien Reliance, vient aussi de créer un label musical, "Homerun", avec pour cible les jeunes artistes.

LNEI "veut devenir un leader de la production de contenu premium" dans l'information, dans l'audiovisuel et dans les événements live, avait indiqué Matthieu Pigasse fin mars à l'AFP.

A titre personnel, le banquier est aussi président des Eurockéennes de Belfort, et copropriétaire du Monde depuis 2010 avec le patron de Free Xavier Niel et le mécène Pierre Bergé. Il vient de racheter avec Niel le groupe de télé AB.