Accusé de distribution d'ecstasy, le chanteur CeeLo Green ne conteste pas

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/08/2014 à 12H11, publié le 30/08/2014 à 11H59
Le rappeur CeeLo Green le 29 août 2014, avant d'être entendu au Tribunal de Los Angeles. 

Le rappeur CeeLo Green le 29 août 2014, avant d'être entendu au Tribunal de Los Angeles. 

© DAVID BUCHAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le chanteur américain de soul et rap CeeLo Green n'a pas contesté le 29 août les accusations selon lesquelles il a fourni un ecstasy à une femme dans un restaurant de Los Angeles il y a deux ans.

CeeLo Green, n'a pas nié les accusations de "distribution d'une substance illicite", tout en continuant à maintenir son innocence. Le chanteur de 39 ans était accusé d'avoir glissé à son insu de l'ecstasy dans le verre d'une femme de 33 ans avec qui il dînait dans un restaurant de Los Angeles, en juillet 2012, et d'avoir abusé d'elle par la suite dans l'hôtel de la jeune femme. Les procureurs avaient refusé de poursuivre CeeLo Green pour viol, car la femme entretenait une relation intime et suivie avec CeeLo Green depuis plusieurs mois.

CeeLo Green a été condamné à 360 heures de service public et à suivre 52  séances de programmes de désintoxication. Son casier judiciaire portera aussi désormais la mention d'infractions aux  lois sur les narcotiques. Il devra de nouveau se présenter au tribunal le 2  mars prochain pour une audience de suivi.

CeeLo Green, de son vrai nom Thomas DeCarlo Callaway, est célèbre pour le tube "Fuck You" ("Forget You", dans a version tous publics) écrit avec Bruno Mars, et pour le hit mondial "Crazy"  lorsqu'il faisait partie du duo Gnarls Barkley,