A Rouen, la suppression des "Concerts gratuits de la région" fait des vagues

Par @Culturebox
Publié le 02/04/2017 à 17H02
Shaka Ponk à Rouen dans le cadre des "Concerts gratuits de la région", le 4 juillet 2015

Shaka Ponk à Rouen dans le cadre des "Concerts gratuits de la région", le 4 juillet 2015

© David Villain / Citizenside / AFP

La suppression par la région Normandie d'un festival musical à Rouen, financé par la collectivité et créé par l'ancienne majorité régionale PS, suscite la polémique, même si la région assure ne pas vouloir réduire le budget dédié à la culture.

Les "Concerts gratuits de la région", créés en 2013 à l'initiative de  l'ancienne majorité régionale, réunissent pendant quatre soirs de juillet à  Rouen des talents normands de la chanson et des artistes nationaux ou  internationaux.
 
Assurant vouloir privilégier la scène normande, le président centriste de la Normandie Hervé Morin a confirmé vendredi lors d'un point presse la  suppression de ce festival, doté d'un budget de 1,25 million d'euros, hors personnel et sécurité, a confirmé la collectivité dimanche à l'AFP.
 
Mais l'initiative suscite des remous dans le milieu de la culture, sur fond de baisse des dotations de l'Etat. Deux pétitions sur Change.org ont déjà recueilli près de 5.000 signatures.

Des groupes qui peuvent louer des salles privées, selon Hervé Morin

"C'était une politique décidée par la gauche. Elle avait du succès. C'était donc insupportable. Alors Hervé Morin et la droite normande ont décidé de supprimer les Concerts de la région", a aussi réagi sur Facebook l'ancien président de la Haute-Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol (PS), à l'origine du  festival.
 
Pour justifier sa décision, Hervé Morin s'est interrogé sur l'opportunité de financer des groupes "qui ont les moyens de louer une salle privée". "Quand vous voyez que Zazie a pris 90.000 euros à la région l'an dernier pour venir à  Rouen, alors qu'elle a les moyens de louer un Zénith, je dis que ce n'est pas  normal", a-t-il déclaré, cité par La Manche Libre.
 
Selon une étude de l'Observatoire des politiques culturelles parue en  janvier, les régions ont réduit de 4% leur budget de fonctionnement en matière  culturelle entre 2015 et 2016.

D'autres festivals vont être aidés, assure-t-on à la région

A la région Normandie, on assure que le budget de la culture, qui s'élève à 80 millions d'euros et inclut également les sports et loisirs, "ne bougera pas".  "Les Concerts gratuits n'apparaissaient pas sur le budget de la culture mais sur celui de la communication", ironise-t-on par ailleurs.
 
"D'autres festivals vont être aidés, notamment les jeunes artistes normands", a-t-on ajouté, précisant que le festival Rush du 106 sera financé "à  hauteur de 100.000 euros, alors qu'il ne l'était pas auparavant".
 
La collectivité doit présenter début mai sa nouvelle politique culturelle.

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !