Un mini-concert de Rone filmé de nuit à l'aéroport de Roissy par la Blogothèque

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Publié le 05/05/2015 à 16H11
Rone en "concert à emporter" pour la Blogothèque à l'aéroport Charles de Gaulle en avril 2015.

Rone en "concert à emporter" pour la Blogothèque à l'aéroport Charles de Gaulle en avril 2015.

© La Blogothèque

A quoi ressemble un terminal de Roissy la nuit, dans la pénombre, sans agitation ni voyageurs ? La Blogothèque, spécialiste des concerts de poche de groupes dans des lieux insolites, en donne un aperçu dans son dernier "concert à emporter", celui du musicien français de musique électronique Rone.

"Quitter la ville" en plan-séquence

Pour ce concert à emporter filmé en avril et publié mardi, la Blogothèque a donc filmé Rone penché sur ses machines, accompagné du violoncelliste Gaspar Claus et de François Marry de François & The Atlas Mountains au chant. En pleine nuit, dans le Terminal 2E de l'aéroport de Paris Charles de Gaulle. En plan-séquence, dans une semi-pénombre un peu bleutée, et sur du velours acoustiquement parlant.

Le titre, long de presque 8 minutes, s'appelle "Quitter la ville" et les images collent comme un gant à ce programme. On sent les trois musiciens comme loin de tout, isolés, suspendus dans un espace-temps anachronique, mais en même temps à l'abri, dans leur bulle. 


"Minuit, le dernier vol vient de partir"

"Il était minuit passé. Le dernier vol, en direction de Buenos Aires, venait de partir, et le Terminal 2E de Paris-Charles De Gaulle était désert. Pendant que Rone posait et réglait ses machines à même le sol, pendant que Gaspar Claus s’échauffait sur son violoncelle, Frànçois déambulait dans l’interminable allée", écrit la Blogothèque sur son site.

Puis François "se mit pour la première fois à chanter", poursuit le texte. "Il s’arrêta presque aussitôt : il n’avait pas poussé sa voix particulièrement fort, mais elle était partie loin, et avec une puissance si surprenante qu’il nous demanda si on ne l’avait pas amplifiée sans lui dire. Mais non. Le lieu avait juste une acoustique parfaite, capable d’étouffer les sons supposés rester bas et de propulser ceux qui ne demandaient qu’à s’envoler."

Le site remercie la bienveillance d'Aéroports de Paris dans cette aventure et en particulier "ceux qui ont fait passer des kilomètres de câbles et des kilos de matériel sur les tapis de contrôle, qui ont établi la liaison avec l’agent chargé de l’éclairage du terminal, coupé la clim dans la nuit, rangé les poteaux de signalisation, gardé leur sang froid alors que le premier avion de Tokyo arrivait dans une heure et que nous avions à peine commencé à ranger."


Une seconde version en réalité virtuelle

Une seconde version de ce concert à emporter, qui utilise la technologie virtuelle, est disponible sur le site de la Blogothèque. Cette version nécessite d'avoir un casque spécial réalité virtuelle (type Oculus) et de télécharger une appli sur les stores Androïd, Apple, Samsung (Milk VR ) ou Oculus Share. Toutes les infos ici.

Les "concerts à emporter" font depuis bientôt dix ans la réputation de la Blogothèque, site qui s'est imposé en France mais aussi à l'étranger en filmant des groupes de la scène pop-rock "indé" jouant en acoustique dans des lieux urbains insolites. Le site revendique 600 à 700 "concerts à emporter" depuis avril 2006 avec, parmi ses vidéos cultes, celle des Montréalais d'Arcade Fire entassés dans un ascenseur de l'Olympia (la vidéo ici) ou de l'Américain Jack White dans une chapelle du château de Fontainebleau (la vidéo ici). 

Musicien et producteur, le Parisien Rone a sorti son troisième album, "Creatures" (Infiné), en février dernier. Ces prochaines semaines, il se produit en live (jamais en Dj set, c'est un principe chez lui) dans plusieurs festivals : aux Nuits Botaniques, à Solidays, au Main Square, aux Eurockéennes et aux Francofolies.