Trans Musicales 2011 : dans la cuisine du chef Jean-Louis Brossard

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 30/11/2011 à 18H08
Carbon Airways autorisés à jouer aux Trans Musicales.

Carbon Airways autorisés à jouer aux Trans Musicales.

© Saisie écran du clip "Bad Fate" de Carbon Airways.

Pour leur 33e édition, qui se déroule à Rennes du 30 novembre au 4 décembre, les Trans Musicales poursuivent leur défrichage en règle des musiques actuelles. Et comme toujours, les découvertes prometteuses abondent. Visite de cette foisonnante caverne d’Ali Baba en compagnie de son programmateur en chef, le bouillonnant Jean-Louis Brossard.

Quel est le premier groupe que vous avez signé pour cette édition ?
Jean-Louis Brossard : Epic Rain. Je l’ai repéré au festival Island Airways en novembre dernier et je l’ai gardé sous le coude jusqu’ici sans en parler (rires). C’est un chanteur libanais installé à Reyjavik (Islande), très impressionnant. C’est un genre de Nick Cave hip-hop, et un adepte du live qui préfère le banjo et les cuivres aux samplers.
Quand ? Samedi 3, 18h30 à 19h15
Où ? Cité

Epic Rain « Puddles in the Alley »

Quel est le groupe que vous avez eu le plus de mal à avoir ?
Jean-Louis Brossard : la galère ça a été Carbon Airways, ces deux gamins incroyables, frère et sœur dans la vie, ultra énergiques, que j’ai vu à l'arraché au dernier Off de Bourges. Comme ils n’ont que 14 et 15 ans,  la préfecture du Jura s’opposait à ce qu’ils puissent se produire sur scène. Mais ils ont remonté un dossier et j’ai de l’espoir qu’ils puissent venir (entre temps, le groupe a été autorisé à jouer au festival). En tant que mineurs, ils n’ont de toute façon pas la permission de minuit alors je les ai programmés avant 23h. La grande soeur joue de la guitare et chante, lui est aux machines. C’est puissant, très rock, avec une énergie folle à la Prodigy.
Quand ? Samedi 3, 22h10 à 23h00
Où ? Parc Expo – Hall 9

Carbon Airways « Razor Edge »

Quel groupe êtes-vous le plus fier d’avoir déniché avant tout le monde pour cette édition ?
Jean-Louis Brossard : Colin Stetson. Ce saxophoniste basé à Montréal est l’égal d’un Roland Kirk. Mais il ne fait pas de jazz. Plutôt une sorte de post-rock. C’est une pointure : il a déjà joué avec Bon Iver, Arcade Fire et Tom Waits. Son album est superbe avec un son incroyable. Sur scène, il est seul avec son Saxo Basse sur lequel il joue aussi des percussions. En fait, le mec a une maîtrise de la respiration circulaire, qui lui permet de tenir presque dix minutes en continu !
Quand ? Vendredi 2, 00h20 à 01h10
Où ? Parc Expo – Hall 4

Colin Stetson Live au New Museum (espace d’art contemporain) à New York

Qui sont les vraies bêtes de scène cette année ?
Jean-Louis Brossard : Fuel Fandango (vendredi au Parc Expo), un trio espagnol extraordinaire de rock teinté d’électro, emmené par une chanteuse charismatique. Et puis Janice Graham Band, quatre lads de Manchester de 18 balais héritiers des Specials, qui font reflamber le ska et la northern soul avec des titres genre « Murder », « Assassiner » et « Robbery ». Des chansons taillées pour devenir la BO des prochaines émeutes en Angleterre.
Quand ? Samedi 3, de 01h30 à 02h15
Où ? Parc Expo Hall 3

Janice Graham Band « Murder» Live

Quelle est la formation la plus innovante, la plus avant-gardiste ?
Jean-Louis Brossard : Orchestra Of Spheres, sans hésitation. Ces Néo-zélandais ne jouent que sur des instruments qu’ils ont construit eux-mêmes, comme la guitare en boîte à biscuits. Ils ont un côté Maori et un côté bricolo à la Konono N°1 (orchestre de Kinshasa). Leurs concerts sont de véritables happenings où tout peut arriver.
Quand ? Vendredi 2, 23h40 à 00h40
Où ? Parc Expo  - Hall 3

Orchestra of Spheres "Blanket" Live

Comment se porte la scène rennaise ? Quel est le meilleur groupe régional de l’étape ?
Jean-Louis Brossard : Les Juveniles. Ils ont signé sur Kitsuné pour un prochain maxi. C’est un groupe monté par le guitariste des Wankin’ Noodles (dont Brossard nous avait beaucoup parlé en 2009) et deux ex-Russian Sextoys. Ils font une musique dansante à base de synthés, avec des basses à la New Order. Des jeunes gens modernes pour un retour au son des années 80.
Quand ? Vendredi 2, 14h30 à 15h10
Où ? A l’Ubu

Juveniles « We Are Young » à la Flèche d’Or

La plus belle voix féminine ?
Jean-Louis Brossard : Sallie Ford, une voix qui rappelle celle de Janis Joplin avec une musique beaucoup plus punk et rockab’. Américaine originaire de Portland, fan de Bessie Smith et de Tom Waits, elle ne paye pas de mine mais c’est un vrai personnage, avec une voix qui a vécu, qui sent la fumée et l’alcool.
Quand ? Vendredi 2 19h45 à 20h30
Où ? Salle de la Cité

Sallie Ford and the Sound Outside "Rock'n'Roll"

Le groupe ou l’artiste le plus cinglé du lot ?
Jean-Louis Brossard : Le Mexicain Silverio, c’est sûr. Musicalement, le grand foutoir : électropunk, hip-hop, avec un côté Suicide. Sur scène, dément. Un vrai performeur, seul sur scène avec ses machines, qui peut surgir vêtu d’un simple slip ou d’un costume trois pièces selon l’humeur.
Quand ? Vendredi 2, 02h35 à 03h35
Où ? Parc Expo Hall 9

Silverio « El Illuminado »

L’anecdote pour la route ?
Jean-Louis Brossard : José, le chanteur des Parisiens Stuck in the Sound, qui reviennent avec un album en janvier prochain, me dit qu’il est content de venir aux Trans. Il se félicite de remonter sur scène et ajoute « je vais pouvoir remettre ma capuche. » Alors là j’ai dit non ! « Enlève ta capuche-fétiche maintenant, montres toi, tu es mignon en plus, tu n’as pas besoin de te cacher ! » La discussion a été loin… (rires). Maintenant selon un proche, il est question qu’il ne porte sa capuche que sur deux morceaux durant le concert aux Trans : un évènement. On y croit !
Quand ? Vendredi 2, 3h15 à 4h15
Où ? Parc Expo, Hall 3

Stuck In The Sound “Shoot Shoot” (vieux de 2 ans mais José porte la capuche. Il y a plus neuf avec Pursuit)