Tambour Battant : le duo marseillais va faire danser avec son "électropicale"

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/06/2017 à 13H57, publié le 27/06/2017 à 11H39
Tambour Battant en live © Aloïs Bridenne

Friant d'expérimentations musicales et de croisements des genres, le duo marseillais Tambour Battant sort son nouvel album "Dance All Night". Les rythmes ultra dansants de Benjamin "Ben Stocker" et de Nicholas "Chixx" ont déjà largement conquis l'Australie, l'Amérique Latine, le Canada et l'Allemagne. Avec cet opus, ils espèrent bien enflammer les dancefloors français.

Les sons de l’été 2017 pourraient bien venir de la cité phocéenne. Benjamin "Ben Stocker" et Nicolas "Chixx" ont fondé le duo Tambour Battant en 2004, au moment de la sortie de leurs premiers disques. Quand on les voit sur scène, derrière leurs boites à rythmes, on comprend mieux la genèse du nom de groupe. Depuis, le duo marseillais est allé de scènes en scènes pour expérimenter de nouveaux genres musicaux et voir leur notoriété grandir. Entre Hip Hop, ragga dancehall, électro et bass musique, les deux amis font danser sur leur dernière trouvaille : l’électropical. 

Reportage France 3 Marseille M. Bail / R. Gasc / E. Pirosa

Entre Major Lazer et Chinese Man 

Le 22 juin dernier sortait leur dernier clip "Spring Bounce" ( littéralement, le bond de l’été), extrait de leur album "Dance All Night". Les plus mélomanes reconnaitront forcément des influences venant du groupe Major Lazer, qui truste les premières places des charts et des festivals. Des sons assez ronds mais avec de fortes attaques pour augmenter le côté percussif, des "kick" sur presque tous les temps et des basses puissantes marquées par des influences ska. Sur ce titre, le duo peut compter sur un spécialiste du genre : Taïwan MC du collectif Chinese Man Records. Tous trois bercés par le Hip Hop, ils sont rapidement passés aux musiques électro tout en se détachant de leurs prédécesseurs. Si le clip ne compte pour l’instant que cinq milles vues, il contient tous les ingrédients du tube en puissance. 

Mais leur influence de départ n’est jamais bien loin. Le duo n’hésite pas à composer des titres sur lesquels viennent se poser des rappeurs. En témoigne le titre "Gepetto" avec Grems en featuring . Si les lyrics sont ciselés, le rythme lui, reste dansant.

Le résultat de cette exploration de styles est encore plus visible lors des lives. Mains en l’air, le public se masse dans la fosse pour danser. Une vraie réussite pour ce groupe qui écume les festivals depuis leur album "The Missing Link" en 2008. Quelques mois plus tard, leur prestation remarquée au Printemps de Bourges en 2009 leur vallait reconnaissance et affluence.
 

On aime bien mélanger plein de styles de musique. Le résultat est dansant, très rythmé, avec des influences tropicales.

Une réussite maison 

L’intérêt de ce groupe vient aussi de son mode de fonctionnement. Produit en totale indépendance, il garde une grande liberté dans ses productions mais aussi dans sa direction artistique. De la conception des morceaux à leur réalisation finale, les deux membres du groupe sont totalement autonomes. Ils ont d'ailleurs créé leur propre label "Château Bruyant" en 2010. 
Les mélodies de Tambour Battant sont faites à Marseille. Seules les collaborations viennent de Paris. 

Les mélodies de Tambour Battant sont faites à Marseille. Seules les collaborations viennent de Paris. 

© France 3 / Culturebox

On aime bien gérer toutes sortes d’instrument, de pistes. Pas seulement se cantonner à la batterie. On peut du coup gérer les basses, les guitares et les voix pour sortir un morceau.

Mais le duo ne s'arrête pas à la musique, il s'implique aussi dans la réalisation des clips. "Spring Bounce" a été tourné complètement à Marseille et les danseuses sont toutes originaires de la cité phocéenne.

Après avoir conquis la Canada, l’Australie et l’Amérique Latine, le duo repart en tournée. A l’occasion du Festival Insolent à Lorient, Tambour Battant retrouvera Birdy Nam Nam. Cet autre groupe français est deux fois champion du Monde des DMC (l’association mondiale des Disc-Jockey).