Rodolphe Burger rend hommage au Velvet sur scène à Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 17/02/2012 à 11H33
Rodolphe Burger.

Rodolphe Burger.

© Julien Mignot

Le leader du groupe de rock français Kat Onoma rend hommage au répertoire du Velvet Underground pour quatre soirs au Théâtre de la Cité Internationale. Lundi 20, il convoque en compagnie d'une poignée d'invités l'esprit transdisciplinaire du Exploding Plastic Inevitable d'Andy Warhol pour une soirée exceptionnelle dans le cadre du festival Hors saison.

"Sans ma découverte du Velvet Underground, assez tardive au fond, puisqu'elle date de 1976 environ, je n'aurais sans doute jamais entrepris pour ma part de "retour" à la musique et à l'expérience de groupe qui a débouché plus tard sur la création de Kat Onoma.", explique Rodolphe Burger.

"Je ne peux développer tous les aspects de cette "influence" du Velvet. Ce fut bien plus qu'une influence. Ils ont fait époque, leur rôle a été séminal, fondateur, et cela leur a échappé à eux-mêmes en grande partie, comme il se doit".

Travailler avec l'empreinte du morceau
La version du Velvet qu'il développe avec ses musiciens (Julien Perraudeau, Alberto Malo, Geoffrey Burton, Sara Yu, Johan Guillon) et le poète de la scène "spoken World" de Brooklyn Black Sifichi,  n'est ni ultra-révérencieuse, ni totalement affranchie de l'original. "J'ai voulu respecter ce répertoire tout en le réénergisant", dit-il.

"On travaille plus avec l'empreinte qu'avec le morceau au sens littéral; on ne réécoute même pas forcément celui-ci, on travaille sur la trace qu'il a laissée. " Comme une madeleine de Proust, "il suffit de les réécouter dix secondes et le parfum du passé revient immédiatement...".

Une foule d'invités pour une soirée Happening le 20
Lundi 20 février, en compagnie de la chorégraphe Mathilde Monnier, il promet "un vrai happening" sur le modèle du Exploding Plastic Inevitable d'Andy Warhol. A l'époque, au milieu des années 60, le pape du Pop Art réunissait sur scène les musiciens du Velvet Underground et Nico ainsi que des projections de films et des performances de danseurs et d'artistes familiers de la Factory.

Pour l'occasion, Rodolphe Burger sera entouré de Jeanne Balibar, Massimo Furlan, Rosemary Standley (Moriarty), Didier Galas, Mathieu Grenier, Gérald Kurdian, Arthur Nauzyciel et Mark Tompkins. Chacun viendra s'emparer d'une chanson du Velvet à sa façon, au micro ou ailleurs. L'assurance d'une soirée foisonnante où l'inattendu sera sans doute le seul mot d'ordre.

Le Velvet de Rodolphe Burger
16, 17, 18 et 20 février à 20h30
Théâtre de la Cité Internationale
17, boulevard Jourdan 75014 Paris

Tel : 01 43 13 50 50