Robin Gibb, soigné pour un cancer, assure qu'il va très bien

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 04/02/2012 à 12H29
Robin Gibb, très amaigri, le 24 octobre 2011 à la TV britannique

Robin Gibb, très amaigri, le 24 octobre 2011 à la TV britannique

© Steve Meddle / Rex Feat/REX/SIPA

Robin Gibb, membre de la fratrie Gibb et du célèbre groupe pop Bee Gees, a affirmé vendredi qu'il se remettait de façon "spectaculaire" d'un cancer du côlon et qu'il se sentait "merveilleusement bien".

"Le pronostic dit que c'est quasiment parti, je me sens merveilleusement bien et désormais il s'agit juste d'une 'opération de nettoyage'", a déclaré sur la radio BBC la popstar de 62 ans, dont la silhouette devenue particulièrement frêle a marqué les esprits ces derniers mois.

Robin Gibb a souffert de façon récurrente de problèmes d'intestin, comme son frère jumeau Maurice, autre membre des Bee Gees qui a succombé à une occlusion intestinale en 2003. La fratrie Gibb a été marquée par un autre drame avec la mort prématurée du cadet Andrew, également musicien, en 1988.

Une tumeur au côlon
"On a diagnostiqué une tumeur sur mon côlon qui a été enlevée. J'ai été soigné par un médecin brillant et selon les propres mots de l'équipe: 'les résultats ont été spectaculaires'", a expliqué Robin Gibb sur la BBC. "Je me sens mieux qu'il y a dix ans. Je suis actif, j'ai un très bon appétit, la tuyauterie est en parfait état de marche !" En novembre, des médias britanniques évoquaient un cancer du foie.

Robin Gibb a enregistré un album de musique classique à l'occasion des cent ans du naufrage du Titanic. Il doit se produire lors d'un concert avec le Royal Philharmonic Orchestra à Londres le 10 avril.

Une longue carrière, un succès colossal
Les "Bee Gees", initialement composé des trois frères, Maurice, Robin et Barry Gibb, est l'un des groupes qui a vendu le plus de disques au monde. Nés en Angleterre, les frères Gibb avaient émigré en Australie dans leur enfance où ils ont entamé une carrière de quatre décennies.

Ils sont l'auteurs de tubes comme le remuant "Staying Alive", extrait de la bande originale du film "La fièvre du samedi soir" ("Saturday Night Fever") en 1977 avec John Travolta. Ils ont d'ailleurs signé toute la musique du film, truffée de tubes planétaires : "More than a woman", "How deep is your love", "You should be dancing"... On leur doit aussi de belles ballades pop comme "Massachusetts" (1967) ou les tubes "Heartbreaker" (écrit pour Dionne Warwick, 1982) ou "Woman in love" (écrit pour Barbra Streisand, 1980).