Retour en forme de D'Angelo, en concert dimanche à Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 27/01/2012 à 19H42
Le chanteur américain D'Angelo.

Le chanteur américain D'Angelo.

© THIERRY LEGOUES/AP/SIPA

Le chanteur américain, soul brother et funky man number one, est en concert exceptionnel ce dimanche 29 janvier à Paris après douze ans d'absence. Et si l'on en croit les premières images de sa prestation jeudi soir à Stockholm, coup d'envoi de sa tournée européenne, D'Angelo est dans une forme éblouissante.

Douze ans d'attente et des morceaux enterrés
En France, on attend ce digne fils de Marvin Gaye et Prince depuis l'an 2000 et son concert inoubliable au Grand Rex. Dans le monde, on espère un nouvel album de D'Angelo depuis la même année, marquée par la sortie de "Voodoo", son second album studio. Récompensé en 2001 d'un Grammy pour le meilleur album R&B, ce disque s'est écoulé à 1,7 million d'exemplaires rien qu'aux Etats-Unis.

Le prodige de la soul, adulé d'un vaste cercle allant du jazz au hip-hop, a ensuite observé un long silence radio. Puis des échos de l'album promis ont émergé au fil du temps. Prince, Q-Tip, Raphael Saadiq,  Cee Lo Green ou Roy Hargrove ont tous été mentionnés comme participants à un stade ou un autre. L'album devait s'appeler "James River". Il a circulé sous le manteau mais il ne sortira peut-être jamais. D'Angelo a en effet décidé de le laisser de côté pour repartir sur de nouvelles bases, moins "sombres". 

Le troisième album très attendu de D'Angelo enfin prêt ?
C'est finalement de Questlove, batteur et éminence grise des Roots, qu'est venue la meilleure nouvelle depuis longtemps. En décembre dernier, il a assuré au site Pitchfork que l'album de D'Angelo était "terminé à 97%". "Il peaufine ses textes actuellement. Il a besoin de quelqu'un qui le pousse à sortir ce disque car il presque terminé", ajoutait-il.

Son point de vue sur l'album est en tout cas hyper alléchant puisqu'il le décrit comme "une version noire de l'album Smile des Beach Boys". "A son sommet, il est à ranger dans la catégorie de "Smile"(Beach Boys)/"There's A Riot Going On" (Sly Stone)/"On The Corner" (Miles Davis)", assure-t-il. Autant dire du très très haut niveau. On parle d'une sortie en mars. Priez.

Retour sur scène en majesté
Jeudi à Stockholm, devant une salle sold-out chauffée à blanc, D'Angelo, 37 ans, plus svelte que prévu (des photos l'avaient montré bouffi ces dernières années) n'a pas fait mentir les espoirs. Rayonnant, entouré d'une dizaine de musiciens (dont le fidèle et dévastateur Pino Palladino à la basse et le batteur Chris Dave), il a joué des classiques de son répertoire, comme "Brown Sugar" ou "Chicken Grease". Mais le "Voodoo child" a également dévoilé de nouvelles chansons comme la torride "Sugar Daddy" à voir ci-dessous. De quoi trépigner d'impatience.

"Sugar Daddy" Live à Stockholm le 26 janvier

Une autre vidéo amateur Live à Stockholm du 26 janvier

La tournée européenne de D'Angelo:
26 janvier Stockholm
27 janvier Copenhague
29 janvier Paris (Zénith)
30 janvier Amsterdam
31 janvier Amsterdam
03 février Londres