Qu'attendre de Radiohead à Bercy jeudi et vendredi ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 09/10/2012 à 14H46
Thom Yorke de Radiohead sur scène à Newark le 31 mai 2012.

Thom Yorke de Radiohead sur scène à Newark le 31 mai 2012.

© Benjamin Lozovsky/BFA/Sipa

Thom Yorke et les siens font halte pour deux soirs cette semaine à Bercy et le 16 octobre à Strasbourg, dans le cadre d'une petite tournée européenne débutée samedi soir à Manchester.

Sous le choc après la mort accidentelle d'un de ses techniciens de scène à Toronto le 16 juin, Radiohead avait annulé les sept premiers concerts de sa tournée européenne cet été. Mais il avait repris la route en donnant deux concerts mémorables aux Arènes de Nîmes les 10 et 11 juillet.

"Hello. Je m'appelle Lady Gaga"
Si l'on en croit les témoins de leur concert samedi à Manchester, les premiers mots de Thom Yorke, qui fêtait ce jour-là ses 44 ans, ont été "Hello. My name's Lady Gaga". Un peu d'autodérision vacharde ne nuit pas quand on effectue son grand retour en Angleterre par une tournée des stades (Evening News Arena à Manchester, O2 Arena à Londres...). Mais une foule de 20.000 personnes n'empêche pas le groupe adulé de recréer, devant un décor clignotant d'écrans LED, l'illusion de l'intimité et l'hypnose pour chacun.

"Airbag" live à Manchester le 6 octobre 2012 (video amateur)

Au menu, "The King of Limbs" et un florilège de leur répertoire
Plus concrètement, Radiohead joue toujours majoritairement son dernier album "The King of Limbs" et ses sonorités électroniques sorti en février 2011. Mais il pioche aussi largement dans son répertoire passé pour les deux douzaines de chansons jouées au total.

Samedi à Manchester, Radiohead a ainsi débuté avec "Lotus Flower" puis aussitôt enchainé sur "Airbag" (de OK Computer) avant d'effectuer de nombreux détours par son back-catalogue, citant abondamment l'album Kid A ("The National Anthem", "How To disappear completely", "Everything in its right place" et "Idiotheque"), mais aussi "Hail to the thief" ("Myxomatosis", "The Gloaming" et "There There") et "In Rainbows" ("Reckoner", "Nude" et "Weird Fishes/Arpeggi"). Ils ont même exhumé au rappel le puissant "Planet Telex", un titre de l'album "Bends" de 1995.

"Planet Telex" à Manchester le 6 octobre (video amateur)

A Paris, tout est possible
Pour autant, aucun concert de Radiohead n'est taillé sur le même moule et la playlist bouge chaque soir. A Paris, tout est donc possible, y compris des reprises, des nouvelles chansons et autres esquisses, ou encore de vieux titres peu joués sur scène. A Nîmes cet été, par exemple, les cinq musiciens avaient interprété pour la première fois en live l'instrumental "Treefingers" qui figurait sur l'album "Kid A". Et au O2 Arena de Londres lundi soir, ils ont repris "The One I Love" de R.E.M. en intro de "Everything in it's right place".

"The One I Love" (R.E.M) + "Everything's in it's right Place" le 8 octobre au 02 Arena de Londres (video amateur)

"Like Spinning Plate" (album "Amnesiac") le 8 octobre au 02 Arena de Londres (video amateur)