Procès Jackson: le Dr Murray condamné à 4 ans de prison

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 30/11/2011 à 00H22
Le Dr. Conrad Muray à son procès

Le Dr. Conrad Muray à son procès

© MAXPPP

Le docteur Conrad Murray a été condamné mardi à la peine maximale de quatre ans de prison pour homicide involontaire après la mort de Michael Jackson en juin 2009, a annoncé le juge fédéral de la Cour supérieure de Los Angeles.

"Il n'a fait preuve d'absolument aucun remords", a déclaré le juge Michael Pastor, dans sa déclaration expliquant la peine. Les procureurs avaient requis la peine maximale pour le dernier médecin de Michael Jackson, 58 ans. "le Dr Murray a abandonné son patient qui lui faisait confiance. Son patient était vulnérable", a-t-il poursuivi.

"Le Dr Murray a menti à plusieurs reprises, il s'est engagé dans un comportement malhonnête et a fait tout son possible pour couvrir ses
transgressions. Il a violé la confiance de la communauté médicale et de son patient. Il n'a fait preuve d'absolument aucun remords, d'absolument aucun sens de l'erreur, il est et demeure dangereux", a ajouté le juge.
 


Témoignages contradictoires
"Il était clair que Michael Jackson avait une grande confiance dans le Dr Murray. Ils avaient visiblement une relation très étroite", a déclaré lors du procès Randy Phillips, patron d'AEG, promoteur des concerts londoniens. Pendant qu'il était au service du chanteur, le Dr Murray passait ses nuits dans le manoir de la star à Los Angeles, pour lui administrer son propofol quotidien - le puissant sédatif qu'il utilisait comme somnifère et qui causera sa mort le 25 juin 2009 à l'âge de 50 ans.

Plusieurs anciens patients du Dr Murray ont défilé à la barre pour expliquer qu'il leur avait "sauvé la vie", qu'il était "le meilleur médecin
possible" et qu'il n'était pas intéressé par l'argent. Mais d'autres témoins ont dressé un portrait au vitriol du praticien, le décrivant comme un incompétent, incapable de réaliser un massage cardiaque et manquant de sang-froid en situation d'urgence.

Pour le médecin, l'offre de recrutement de Michael Jackson était tombée à point nommé car il croulait sous les dettes. Mais l'avocate chargée de la rédaction de son contrat avec le chanteur et AEG a déclaré lors du procès qu'il n'avait pas touché d'argent pour les deux mois passés auprès de la star.

Un parcours irréprochable
Le docteur Conrad Murray est un cardiologue expérimenté, que le chanteur avait engagé pour superviser sa préparation physique avant son retour programmé sur scène, à Londres. Il ouvre en 2000 son premier cabinet de cardiologie à Las Vegas puis, en 2006, un Institut de Cardiologie dans un quartier défavorisé de Houston. Parallèlement, il exerce la chirurgie cardio-vasculaire au Doctors Hospital de Houston, où il pratique plus de cent interventions.

Jusqu'à ses démêlés avec la justice, son parcours de praticien était irréprochable. C'est en mai 2009 qu'il est engagé par le "roi de la pop" afin de suivre sa préparation physique avant la série de concerts londoniens, pour un salaire de 150.000 dollars par mois.