Portrait du « Swinging London » en 18 films au Forum des images.

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 04/01/2012 à 09H54
Mick Jagger dans "Performance" en 1970

Mick Jagger dans "Performance" en 1970

© Archives du 7e Art/ photo 12

Londres fut et est toujours une scène musicale incontournable. Commencé en décembre ce portrait de la capitale britannique baptisé « London Calling » aborde une période où le rock est roi.

"Swinging London" propose  films, documentaires et fictions des sixties à nos jours, des Stones aux Libertines, de Led Zeppelin à David Bowie, en passant par la vague punk ("Joe strummer : The Future is unwritten" de Julien Temple sur le leader disparu de The Clash). 18 films au total.

Ce volet démarre en 1964 avec « Quatre garçons dans le vent » de Richard Lester, l’explosion planétaire des 4 petits gars de Liverpool. Trois ans plus tard Londres fait sa révolution sexuelle et devient la capitale de l’hédonisme. Ne pas rater Mick Jagger dans « Performance" de Nicolas Roeg.

 

 

A voir également "The Knack" de Richard Lester (1966), One plus One" de Jean-Luc Godard, "Jubilee" de Derek Jarman (1977), "Quadrophenia de Franck Roddam (1979).

"Swinging" London c’est aussi le plaisir rare de revoir sur grand écran de grands concerts filmés des années 60 et 70, devenus cultes (Ziggy Stardust & The Spiders from Mars de Don Pennebaker, The Stones in the Park de Leslie Woodhead et Jo Durden-Smith)