Midnight Ravers enfin en tournée avec le magique "Sou Kono"

Par @Culturebox
Mis à jour le 02/12/2015 à 10H44, publié le 20/09/2015 à 12H04
Lyon-Bamako, nouvel aller direct pour le dépaysement musical

Lyon-Bamako, nouvel aller direct pour le dépaysement musical

© Manu Prost

Deux ans après un premier aller-retour musical France-Mali, Midgnight Ravers revient avec "Sou Kono", un nouvel album qui approfondit les liens tissés entre électro et blues mandingue. Emmené par Dom Peter et Fatim Kouyaté, ce nouvel opus déploie un univers sonore profond et lumineux. A découvrir absolument lors d’une tournée de huit concerts avec les musiciens maliens qui ont collaboré à l’album.

En 2013, on avait découvert « Le Triomphe du Chaos », un projet original du batteur lyonnais Dominique Peter et du dessinateur Manu Prost. Ensemble, ils avaient imaginé un album où musique électro et dessin racontaient avec un mélange de force et de fraîcheur leur immersion dans l’univers musical de Bamako et leur rencontre avec le blues mandingue.

L’aventure ne pouvait en rester là. Dom et Manu sont repartis à Bamako en novembre 2014. Là bas, ils ont retrouvé les musiciens qui avaient participé au "Triomphe du chaos" : la chanteuse Fatim Kouyaté , le joueur de Kora Madou Sidiki Diabaté et le griot Assaba Dramé. Cette nouvelle rencontre a tissé des liens forts à tel point qu'aujourd'hui, Midnight Ravers est devenu un vrai "combo électro-mandingue", un groupe à part entière, avec un double ADN franco-malien.

"Sou Kono" en tournée !

Un ADN qui a donné naissance à "Sou Kono", un album qu'on va enfin pouvoir découvrir sur scène. La tournée française, qui n'avait pu se faire lors de la sortie du premier album, va bel et bien exister pour ce deuxième opus. Les musiciens maliens qui ont collaboré à l'album seront présents aux côtés de Dom Peter. de quoi faire vivre pleinement l'univers sonore si particulier de cet album. Du 3 au 19 décembre, cette tournée sera composée de 8 dates qui passeront entre autre par Rennes, Lyon et Paris (le programme en fin d'article).
Manu prost 5 © Manu Prost
Ce nouvel opus baptisé "Sou Kono" (qui peut se traduire par "Oiseaux de nuit"), on l'a aimé à Culturbox. Voilà pourquoi :
 

Pour l’alliance hors-norme électro/musiques traditionnelles
 

"Le triomphe du chaos" nous avait emmené dans un voyage sonore inhabituel avec cette rencontre originale entre électro et musique traditionnelle. Pour ce nouvel opus, Dom Peter a plongé encore plus loin dans cette quête de nouveaux sons. "Le processus a mûri" reconnaît le musicien lyonnais. Il en ressort une profondeur envoûtante comme dans "Sou Kono", premier titre éponyme de l’album, une mélopée à deux voies avec des effets sonores simples, aériens et la kora limpide de Madou Sidiki Diabaté.  En l’écoutant, on s’imagine au cœur de la nuit africaine, sous les étoiles…
manu prost dessins 3 © Manu Prost
Comme à son habitude, Dom Peter offre des sons très travaillés, parfois tourmentés, souvent aériens. Associés aux instruments traditionnels, kora, n’goni, djembé, il s’en dégage une pulsation originale, tantôt lumineuse, tantôt envoûtante renforcée par la présence vocale de Fatim Kouyaté qui fait vibrer toutes les cordes des émotions, ferveur, joie, tristesse...

Nos coups de coeur vont à "Guiguin", "Anna" et "Diarabi", un titre et un clip que vous pouvez découvrir en exclusivité sur Culturebox.

Pour la voix de Fatim Kouyaté

Déjà présente sur "Le Triomphe du Chaos", la chanteuse a réalisé cette fois un vrai travail d’auteur en signant 5 ou 6 propositions. Issue d’une famille de griots maliens, choriste de Rokia Traoré et dans des groupes de rap, Fatim porte toutes les beautés de la langue africaine, une douceur habitée qui donne une autre dimension aux sons électros. Une dimension à découvrir sur les titres "Exil, "Anna" et "Dunia Te Tossoyé", dont l'énergie presque rock laisse peu à peu place à la simplicité des instruments traditionnels.

Pour l’esprit d’ouverture du projet
 

Dans cet album, il n’y a pas d’un côté les Français, de l’autre les Maliens. Il y a des musiciens qui confrontent leurs cultures, leurs univers pour aboutir à un projet commun dans lequel tout le monde trouve sa juste place. Cela ne veut pas dire que c’est facile : «  Le fait d’être de cultures très différentes fait qu’à certains moments, on est largué, on n’arrive pas à se comprendre » reconnaît Dom Peter. Mais inscrire ce projet dans la durée a permis de dépasser les incompréhensions. C’est certainement la force du projet Midnight Ravers : se donner assez de temps (le projet s’est étalé de novembre 2014 à juin 2015) pour la rencontre, le partage, le doute, la recherche commune.
Manu prost dessins © Manu Prost
Preuve de cette ouverture : la rencontre avec les deux des musiciens de Suprême Talent Show, MC Waraba et Méléké Thiathio. Les premiers contacts ont eu lieu via FaceBook avec des propositions de collaboration. Mais jamais les deux rappeurs maliens n’ont cru que cela se concrétiserait. "Quand ils nous ont vu débarquer pour travailler avec eux à Bamako, ils n’y croyaient pas ! » raconte Dom Peter. Ils sont présents à travers deux chansons "Dabora" et "Koroni Foli" où les mots sont scandés sur une musique répétitive au point d’en devenir hypnotique. "J’ai aimé leur décalage, leur absence de mimétisme par rapport à ce qui se fait dans le rap actuel, ils ont beaucoup de choses à proposer" reconnaît Dom Peter.

Pour les dessins de Manu Prost

 
Manu prost a passé 6 mois en Afrique. De cette aventure,  il a ramené près de 300 dessins : les heures passées en studio, les soirées entre musiciens, les concerts, les fêtes, la vie du cœur de  Bamako…Encore une fois, le dessinateur a su capter les ambiances, restituer la chaleur de la nuit, la frénésie d’une ville en pleine évolution… Un travail haut en couleurs, qui rend de façon très juste les atmosphères. Quelques dessins illustrent le CD mais on reste hélas sur sa faim (à quand un livre retraçant cette histoire en images ?).
man u prost dessins 2 © Manu Prost
Mais les concerts devraient pallier ce manque. D’autant que pour ce nouvel album, plusieurs dates sont prévues (mais pas encore communiquées) et cette fois avec la présence des musiciens maliens, chose qui n’avait pas pu se faire pour "Le Triomphe du Chaos".

Autre nouveauté : l’intégration de la vidéo au projet avec la présence de Pierre Duforeau, scénographe et vidéaste au sein de la compagnie des arts de la rue KompleXKapharnauM. Présent lors du troisième voyage à Bamako, Pierre a tourné les images qui ont servi à produire les clips, le live et les teasers. Il sera également présent sur les concerts.

En guise d’apéritif et pour patienter, on pourra assister au showcase pour fêter  la sortie de l’album : rendez-vous à Lyon le 26 septembre, à partir de 19h30, à l'Obamo café (124, rue du Dauphiné  dans le 3e arrondissement) . Au programme : un dj set de Groovy J (Palmwine Records), une exposition d'Emmanuel Prost et bien sûr l'album en écoute.

« Sou Kono » de Midnight Ravers 
Jarring Effects / Migal Production

Les dates de la tournée : 
3 décembre : EMB à Sanois
4 décembre : Bar en Trans à Rennes
5 décembre : FGO Barbara à paris
9 décembre : Transbordeur à Lyon
10 décembre : Ursa Minor à Saint-Etienne
12 décembre : La Pêche à Montreuil
18 décembre : Iboat à Bordeaux
19 décembre : Staccato à Miramont de Guyenne