Michael Jones, le plus français des chanteurs gallois, revient avec Celtic Blues

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 17/06/2009 à 09H50
Michael Jones, le plus français des chanteurs gallois, revient avec Celtic Blues

Michael Jones, le plus français des chanteurs gallois, revient avec Celtic Blues

© Culturebox

C'est un retour aux sources pour Michael Jones. Avec Celtic Blues, son dernier album solo, il signe 13 chansons très blues, avec très peu d'artifices. Celui qui fut pendant plusieurs années le complice de Jean-Jacques Goldman, fait son bonhomme de chemin sans rien renier de ses racines et sans se prendre trop au sérieux.

Pour les plus jeunes, le nom de Michael Jones évoque peut-être uniquement un membre du jury de la Star Academy de TF1, rôle que le gallois occupa dura deux saisons après avoir endossé celui de professeur/répétiteur dans la même émission. Réduire sa carrière à ces années (2004-2006) sera vraiment malhonnête et heureusement, nous, les anciens, nous savons que Michael Jones a eu une vie avant la Star Ac' et que apparemment, il en a une aussi après. Ceci dit, notre homme a déjà prouvé qu'il était un artiste à part entière avec une vraie personnalité. Car il a réussi à ne pas rester dans l'ombre de Jean-Jacques Goldman. Les deux hommes se sont rencontrés en 1977 et ont d'abord vécu l'aventure Taï Phong (Jones était alors le remplaçant de Goldman sur les tournées). En 1985, ils formeront avec Carole Fredericks un trio qui enchainera les tubes durant près de cinq ans. Cette aventure aura permis au rocker gallois d'imprimer durablement son nom dans la mémoire musicale collective. Aujourd'hui, il peut donc tracer sa route en solo sans renier les "années JJG". La preuve, il chante toujours "Je te donne" dans ces concerts. La chanson date de 1985. Toute notre jeunesse !

Il sera en concert à Seraing à l'occasion de la fête de la musique le vendredi 19 juin 2009 à 21h30