Madonna démarre sa tournée par un appel pour la paix

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 01/06/2012 à 09H38
Madonna sur la scène du Ramat Gan Stadium de Tel-Aviv (31/05/2012)

Madonna sur la scène du Ramat Gan Stadium de Tel-Aviv (31/05/2012)

© AFP / Jack Guez

Depuis Tel-Aviv où elle a donné le premier concert de sa tournée, la star a lancé un appel en faveur de la paix, jeudi soir sur la scène aménagée dans stade de football de Ramat Gan.

"J'ai choisi de débuter ma tournée mondiale en Israël pour une raison très spéciale et importante", a expliqué la Reine de la Pop américaine, applaudie par quelque 32.000 spectateurs. "Comme vous le savez, le Proche-Orient est en proie à des conflits depuis des milliers d'années. Ils doivent cesser (...) Vous ne pouvez être mes fans et ne pas vouloir de la paix dans le monde."

"Il faut donc commencer aujourd'hui, chacun d'entre vous, car si la paix règne ici au Proche-Orient, il peut y avoir la paix dans le monde entier", a-t-elle lancé. Madonna a aussi salué le travail des organisations qui oeuvrent à trouver une issue au conflit israélo-palestinien. "Il y a certaines ONG très importantes qui représentent aussi bien la Palestine et Israël ici", a-t-elle expliqué, sous des applaudissements moins nourris. "Il est facile de dire: 'Je veux la paix dans le monde' mais c'est autre chose que de le faire. Si nous pouvons tous dépasser (les questions de) nos egos, de nos titres, les noms de nos pays et nos religions, et traiter chacun avec dignité et respect, alors nous serons sur la voie de la paix (...). Aucun conflit ne pourra jamais être réglé en causant la souffrance d'un autre être humain."

Madonna a rencontré des ONG
A la veille de son concert, la pop star a rencontré des membres du Palestinian-Israel Peace NGO Forum, qui chapeaute plusieurs ONG pacifistes, à qui elle a distribué 600 billets. "Nous l'avons rencontrée pendant quelques minutes et lui avons demandé si elle dirait quelque chose sur la paix", a déclaré Yariv Oppenheimer, le secrétaire général de La Paix Maintenant à l'AFP, en précisant que c'était la première rencontre de l'association anticolonisation avec la chanteuse, qui s'est toujours gardée de prendre position sur le conflit israélo-palestinien. "Elle nous a répondu : 'Je dirai bien plus qu'un mot sur le sujet+".

Trailer officiel de la tournée de Madonna


Un show inspiré du "Da Vinci Code"
Visiblement inspirée par une imagerie très "Da Vinci Code", la star a ouvert son show dans une veine hébraïco-gothique, avec défilé de moines en bure, la poitrine nue, encensoir doré et croix carmin géante, sur fond sonore de glas, de plain-chant et de prière juive. Elle a ensuite fait un numéro de tir au pistolet avec se danseurs, tirant à blanc dans la foule, pour les morceaux "Revolver" et "Gang Bang".

Smoking, pantalons noirs, bustier, chemisier blanc, uniforme de majorette rouge et blanc, sans oublier son célèbre soutien-gorge conique Jean-Paul Gaultier, Madonna s'est transfigurée comme à son habitude sur la vaste scène spécialement conçue. "Il est normal qu'elle commence sa tournée en Israël puisqu'elle en a adopté la culture et la religion", a expliqué à l'AFP une groupie venue exprès de Hawaï, Cocoa Chandelier, 41 ans, 1,80 m "sans les talons aiguilles" mais coiffée d'une perruque, outrageusement accoutrée, en assurant n'avoir jamais loupé un concert de Madonna. "On fait pas mieux que Madonna en Terre sainte. Elle est des nôtres !", a renchéri Carmit Zindani, une Israélienne de 32 ans.
 

Un reportage de la télévision israélienne annonçant le show de Madonna

Plus de 80 dates
Pendant sa tournée mondiale, sa neuvième, la star âgée de 53 ans doit donner plus de 80 spectacles dans une trentaine de pays, au Proche-Orient, en Europe et sur le continent américain. Cette tournée s'achèvera début 2013 en Australie où la star ne s'est pas produite depuis 20 ans. Ce tour du monde, le premier depuis les concerts culte de la tournée "Sticky and Sweet" de 2008/2009, accompagne son dernier album studio "MDNA", le douzième, sorti en mars dernier. Madonna  est une habituée d'Israël, initiée à la tradition ésotérique de la Kabbale.