Lewis Furey rajeunit au Théâtre du Rond-Point

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 01/01/2012 à 10H31
Lewis Furey et Carole Laure à Cabourg en 2002

Lewis Furey et Carole Laure à Cabourg en 2002

© MAXPPP/BEP/J-YVES DESFOUX/OUEST-FRANCE

Le pianiste-chanteur-compositeur Lewis Furey, Canadien anglophone, est au Théâtre du Rond-Point à Paris jusqu'au 8 janvier. Une belle occasion de (re) découvrir cet artiste qui aime brouiller les pistes... mais toujours avec talent.

Sur la scène du Rond-Point, Lewis Furey est entouré de deux jeunes talents de la scène montréalaise et de sa fille, Clara Furey, dont la ressemblance avec sa mère, la comédienne Carole Laure, est frappante et qui dévoile de belles qualités vocales.

Lewis Furey a publié au milieu des années 70, lorsqu'il cultivait une certaine image de dandy, deux albums contenant quelques bijoux entre pop excentrique, rock décadent et cabaret. Puis il a élargi son champ créatif, en composant des musiques de films, de pièces de théâtre, d'opéras rock, de spectacles chorégraphiques, en réalisant des clips...

Le disque "Night Magic", publié en 1985 avec Leonard Cohen, reste un de ses sommets créatifs. Son spectacle, rafaîchissant, inventif, agréable et poétique, qu'il définit comme un collage théâtral, reprend, avec de nouveaux arrangements, celui de L'Européen en février, qui correspondait alors à la parution d'un album florilège de chansons sur quatre décennies: "Selected Songs" (LFP Records).