Les Roots "outragent" une leader du Tea Party : polémique

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 24/11/2011 à 12H44
Michele Bachmann au Jimmy Fallon Show

Michele Bachmann au Jimmy Fallon Show

© Lloyd Bishop/NBC/AP/SIPA

Les Roots ont osé se faire méchamment plaisir, lundi 21 novembre dans un talk-show américain très suivi. Questlove et les siens, très en verve, ont joué un morceau au titre explicite pour accueillir Michele Bachmann, candidate à la primaire républicaine en vue de la présidentielle 2012. Depuis, la polémique enfle.

Il faut le savoir, les Roots sont "l'orchestre" attitré du "Late Night with Jimmy Fallon", c'est à dire le groupe qui joue pour rythmer les séquences. Or, le show accueillait ce soir là Michele Bachmann, membre active du Tea Party (droite populiste). Un gros poisson. Du bord opposé au leur. Qu'ils n'ont pas hésité à dégommer en jouant sans vergogne les premières mesures de "Lying Ass Bitch" ("putain de menteuse") de Fishbone pour l'accueillir sous les applaudissements.
 

Une grosse blague qui a du mal à passer
Les Roots pensaient-ils faire un coup d'éclat à la veille de la sortie de leur nouvel album, "Undun", attendu début décembre ? Ou espéraient-ils naïvement que leur grosse blague allait passer inaperçue ? De fait, Michele Bachmann n'étant manifestement pas une fan de Fishbone, il ne s'est d'abord rien passé et l'émission s'est déroulée normalement.

Cependant, hors-champ, la vidéo et les commentaires se mettant à cavaler sur internet, Jimmy Fallon s'est empressé d'offrir des excuses à l'élue républicaine sur son compte Twitter. "C'était un honneur de recevoir Michele Bachmann dans notre show hier et je suis désolé de la pagaille de l'intro. J'espère vraiment qu'elle reviendra", ajoutait-il.

Tout en acceptant ces excuses, Michele Bachmann a qualifié hier la blague "d'outrage" et réclamé des sanctions plus lourdes - le renvoi ou la suspension du batteur des Roots Questlove - et des excuses de NBC, la chaîne hôte du show. Dans The Hill, elle a montré du doigt une certaine "élite médiatique" en estimant qu'il n'en aurait pas été de même si Michelle Obama avait été traitée de cette façon.

Les hommes et femmes politiques de tous bords, républicains comme démocrates, lui ont donné raison. Au final, une belle histoire gagnant-gagnant en terme de bruit médiatique.

Les excuses de Jimmy Fallon sur Twitter.

Les excuses de Jimmy Fallon sur Twitter.

© Twitter