Le ska est de retour : les Specials enflamment l'Olympia

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/04/2014 à 18H22, publié le 29/09/2011 à 10H34
Terry Hall et Lynval Golding, deux des Specials, lors d'un concert à Berlin le 2 septembre dernier

Terry Hall et Lynval Golding, deux des Specials, lors d'un concert à Berlin le 2 septembre dernier

© DPA/MAXPPP

Madness, The Selecter, The Beat... et bien sûr The Specials ! 1979, en plein mouvement punk, s'ouvrait une parenthèse nettement plus optimiste et joyeuse : le ska, revival d'un courant musical né aux début des années soixante. Dressing code : petit chapeau, costume étroit, et cravate à damiers noir et blanc. 32 ans plus tard, les Specials ont repris la route !

L'Olympia complet depuis des semaines. Et sur scène, la quasi-totalité du groupe d'origine, celui qui fit un énorme carton avec "Gangsters" : Terry Hall, Lynval Golding, Roddy Radiation, John Bradbury, Horace Panter et Neville Staple. Un seul absent, mais de taille : Jerry Dammers, fondateur du groupe et du label Two-One. Les Specials, qui ont repris la route à la fin de l'année dernière, ont gardé la même énergie et déroulent leur cascade de tubes : "Gangsters", bien sûr... "Do the Dog", "Monkey Man, "Concrete Jungle", "Too much too young", "Stupid marriage".. Et en ultime rappel, "Ghost town", et sa ligne mélodique si particulière. 

Un concert vitaminé, qui a permis de se souvenir de la place de choix occupée par ce groupe à la carrière éphémère : deux albums seulement, le premier produit par Elvis Costello. Et des apparitions en première partie des Clash (le regretté Joe Strummer était un fan !). Le ska est passé comme une comète musicale... mais il a influencé nombre d'artistes majeurs.