Le Hadra Trance Festival n'est plus le bienvenu à Lans-en-Vercors

Par @Culturebox
Publié le 17/04/2014 à 17H42
Installé à Lans-en-Vercors, le Hadra Trace devra trouver une nouvelle terre d'acceuil en 2015 (ici l'édition 2013)

Installé à Lans-en-Vercors, le Hadra Trace devra trouver une nouvelle terre d'acceuil en 2015 (ici l'édition 2013)

© Bobby. C. Alkabes)

L’édition 2014 du Hadra Trance Festival de Lans-en-Vercors (21 au 24 août) aura un goût amer. Ce sera en effet l’ultime rendez-vous de ce qui était devenu, en huit ans d’existence, un des plus gros festivals trance d’Europe, avec plus de 12.000 entrées. Dédié à la musique électro-psychédélique, ce festival n’est plus le bienvenu dans cette commune du Vercors qui vient de changer de municipalité.

Reportage : Cédric Picaud, Vincent Habran, Virginie Muamba 
Créé en 2005 par l’association grenobloise Hadra (mot qui en arabe désigne la transe collective pratiquées lors des cérémonies religieuses), ce festival est dédié à la musique électronique et plus particulièrement à la trance psychédélique, un courant musical né au début des années 90 à Goa en Inde (on l’appelle aussi "Trance Goa"), et qui s’inscrit dans la continuité du mouvement hippie. 

Les créateurs du festival ont toujours dû "batailler" pour faire reconnaître leur professionnalisme et lutter contre l'image souvent négative accolée à leur courant musical.
Le nouveau maire de Lans-en Vercors n'avait pas caché ses réticences à reconduire le festival s'il était élu. Et il a tenu parole. Le Hadra Trance Festival fait donc partie de ces évènements qui pâtissent du changement de municipalité, à l’image de Sportfolio, le festival de photo de sport de Narbonne, annulé faute de salles disponibles (voir le lien Culturebox ci contre). Les organisateurs vont devoir trouver un autre lieu pour l’édition 2015. Comme si le sort s’acharnait sur eux. 

Chorges puis Lans-en-Vercors 

Car ce n’est pas la première fois que le festival doit trouver une nouvelle terre d’accueil. Le Hadra Trance a d’abord eu lieu à Chorges dans les Hautes-Alpes. Mais lors de la deuxième édition, un collectif - rassemblant plus de 1000 signatures, avec opération escargot à la clé - s'était constitué pour barrer la route aux "teufeurs".
Une mobilisation suivie d’une décision de justice qui avait contraint le Hadra à déménager à Lans-en-Vercors où l’arrivée des raveurs avait fait des mécontents mais moins virulents.
Le Hadra Trance Festival à Chorges en 2006 30 juin / 2 juillet 2006 -30 juin / 2 juillet 2006 -

Le Hadra Trance Festival à Chorges en 2006 30 juin / 2 juillet 2006 -30 juin / 2 juillet 2006 -

© Tris
Une vraie légitimité mais des difficultés financières 

Installé dans ce cadre magnifique, le festival avait trouvé son public et su s’imposer sur un créneau peu occupé...et pas facile à gérer. En 2013 par exemple, les organisateurs ont dû faire face à un cahier des charges plus lourd, la préfecture exigeant notamment que les mineurs viennent accompagnés de leurs tuteurs légaux. Ajouter à cela une météo peu clémente. Résultat : une baisse de 10% de la fréquentation (les 17-18 ans représentaient une part importante du public),  générant un déficit de 150 000 euros. Appel aux dons et concerts de soutien avaient été organisés en octobre dernier pour combler les caisses.

© Bobby. C. Alkabes)
Malgré ces difficultés, les organisateurs avaient déjà bien entamé les préparatifs de l’édition 2014 en signant plusieurs contrats avec des artistes. Heureusement pour eux, le nouveau maire ne pouvait pas tout annuler, sous peine de devoir payer une très grosse somme en guise de dédommagement. Reste maintenant la volonté farouche d'offrir le meilleur pour cette ultime édition vertacomicorienne qui aura pour thème le Vietnam, avec à l’affiche des artistes comme Saafi Brothers, Light in Babylon, Liquid Soul ou encore Lunarave.

© Association Hadra