Lana Del Rey pose nue en couverture d'un magazine

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 08/09/2012 à 17H09
Lana Del Rey, le 4 septembre 2012 au Royal Opera House de Londres

Lana Del Rey, le 4 septembre 2012 au Royal Opera House de Londres

© Jonathan Hordle / Rex / Sipa

La chanteuse américaine fait à nouveau le buzz depuis qu'elle a posé en tenue d'Eve en couverture du magazine GQ. Dans son dernier numéro, le journal l'a distinguée "Femme de l'année" aux côtés de quatre hommes, dont Robbie Williams et l'acteur de "Mad Men" John Slattery. Tous les mâles posent en costume sombre. Seule Lana Del Rey apparaît nue.

De face, assise au sol et jambes croisées, parée de rouge à lèvres et de quelques bijoux de luxe, l'auteur de "Blue Jean's" ne porte pas le moindre carré de tissu sur le cliché du photographe Mariano Vivanco. Les accusations de sexisme pleuvent.

Lana Del Rey nue en couverture de GQ.

Lana Del Rey nue en couverture de GQ.

© London GQ

D'autres photos moins dévêtues mais plus "hot" accompagnent l'interview
A l'intérieur du magazine, la belle est légèrement plus vêtue mais ses détracteurs ont encore du grain à moudre : l'entre-jambes de Lana Del Rey y fait ami-ami avec un rideau transparent et sur une autre un homme lui empoigne un sein par derrière ...

Pourtant, Lana Del Rey semble tout à fait ravie de ces photos. Elle a d'ailleurs tweeté la couverture jeudi à son presque million de followers.

"Nous avons fait un belle séance à Monaco et j'ai donné une très interessante interview - pour changer - qui m'a rappelé pourquoi j'amais chanter et pourquoi j'avais voulu écrire",  a-t-elle déclaré len recevant son prix de "femme de l'année" au Royal Opera House de Londres mardi soir.

Elle en a profité pour préciser que l'homme qui lui empoigne la poitrine sur la photo n'est autre que Paul Solomons, le directeur artistique du magazine. "Sans lui, je n'aurais pas pu le faire", a-t-elle ajouté. Voilà un petit malin qui semble avoir eu la main heureuse...

Les Hommes de l'année de GQ 2012.

Les Hommes de l'année de GQ 2012.

© London GQ
Alcoolique à 14 ans
Dans l'interview qui figure dans le magazine, et dont la presse anglaise a eu la primeur de quelques extraits, Lana Del Rey confie avoir été alcoolique à l'adolescence. Ses parents l'avaient alors mise en pension dans l'espoir qu'elle se désintoxiquerait.

"J'étais une grosse buveuse à l'époque. Je buvais tous les jours", dit-elle. "Je buvais seule. Je pensais que tout le concept était tellement cool. Une bonne partie de ce que j'ai écrit dans "Born to Die" (son premier album sous le nom de Lana Del Rey) concerne ces folles années". "Mes parents se faisaient du souci, je me faisais du souci. J'ai compris que c'était un problème lorsque je me suis mise à aimer ça plus que quoi que ce soit d'autre."

La chanteuse ajoute qu'après avoir d'une certaine façon idéalisé son attitude, elle sait maintenant combien elle était destructrice. "Au début c'est bien et tu penses que tu as une face sombre. C'est excitant - et puis tu réalises que ce côté obscur l'emporte à chaque fois que tu bois. (...) C'est la pire chose qui me soit jamais arrivé". 

"Summer Sadness", le dernier clip de Lana Del Rey