Ladylike Lily teste son premier album au festival "Les femmes s'en mêlent"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 23/03/2012 à 13H58
Ladylike Lily teste son premier album au festival "Les femmes s'en mêlent"

Ladylike Lily teste son premier album au festival "Les femmes s'en mêlent"

© Clément Gino

Depuis 15 ans, le festival "Les femmes s'en mêlent" célèbre la scène féminine. Du 20 au 30 mars, ce sont 25 artistes et groupes qui se produisent à travers toute la France et même toute l'Europe, puisque le festival dépasse désormais nos frontières avec des dates en Suisse, Allemagne, Belgique, Espagne et Angleterre. Parmi les artistes à ne pas manquer Ladylike Lily, qui présentait ce jeudi 22 mars son nouvel album à l'Epicerie moderne de Feyzin (Rhône).

Des fées qui peuplent les forêts de sa Bretagne natale, Orianne Marsilli alias Ladylike Lily, a l'éclat et la grâce. Surprise d'une rencontre avec une jolie jeune femme qui, en toute simplicité, vous embrasse comme si vous étiez amis et vous accueille avec chaleur dans son univers. Un univers qui a bien évolué depuis son premier 5 titres ("On my own EP"- 2011), un opus lumineux qui lui vaut d'être sélectionnée deux années de suite (en non-off puis dans la programmation officielle) aux Vieilles Charrues à Carhaix.

Les sentiers de la gloire

Pendant un an et demi de tournée, Ladylike va promener sa candeur insolente servie par une voix de velours aux quatre coins de la France et même à l'étranger. Ses titres "Pearls and potatoes", "Your bed"... charment les foules et la critique. Mais pas question de sombrer dans la facilité. La demoiselle refuse de devenir un simple produit marketing en signant avec une maison de disque (les propositions n'ont pourtant pas manqué !). Orianne sait ce qu'elle veut et n'hésite pas pas à emprunter le chemin le plus difficile, celui de l'autoproduction. Les oiseaux de mauvais augure lui prédisent l'échec : trouver un label de distribution quand on est autoproduit, c'est mission impossible. Et pourtant... Munie de son seul talent et de son optimisme, Ladylike Lily envoie un exemplaire de son EP à "L'autre distribution" (qui représente notamment Moriarty). Contre toute attente, le label accepte (sans même l'avoir entendu !) de distribuer son premier album, "Get your soul washed" (sortie nationale le 26 mars).

 

 

Un nouvel album beaucoup plus sombre

Ceux qui avaient quitté Ladylike Lily sur les notes joyeuses et cristallines de "Pearls and potatoes" risquent d'être surpris. C'est un album très personnel, mais aussi beaucoup plus sombre que l'artiste nous livre. Un album qui révèle son côté "obscur". Le style a changé, l'être humain aussi, ça tombe bien. Et Orianne a mis beaucoup d'elle même dans ces titres pour certains enregistrés dans la maison de ses parents à l'aide d'un iphone ("Kissing spell") ! Le résultat est surprenant. Différent. La distance entre l'artiste et son public semble abolie. Elle est là. Juste à côté. C'est cette proximité, ce lien privilégié que Ladylike Lily veut absolument préserver même si depuis quelques mois, le projet solo devient collectif. 

Du solo au quatuor...

Trois garçons ont rejoint l'aventure. Le soutien de la première heure Loïg, qui l'a déjà suivie sur la première tournée, Yoann (clavier) et Pierre (batterie) apportent chacun à leur façon, leur sensibilité aux morceaux. Dans trois mois, Ladylike Lily le groupe, fera son éclosion sur scène mais le 22 mars à l'Epicerie moderne de Feyzin, c'est toute seule qu'Orianne a présenté son nouvel album. Sa voix unique. Une guitare. Un sampler.  Et la magie qui opère...

Ladylike Lily en tournée :

le 26/03/2012 à Amiens, le 27 au Havre, le 28 à l'Alhambra de Paris, le 30 à St Brieuc... (dates à retrouver sur www.ephelide.net)                                

Le site internet des "Femmes s'en mêlent" http://www.lfsm.net/