La British Invasion met le feu à La Poudrière de Leffrinckoucke

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 21/10/2009 à 11H29
La British Invasion met le feu à La Poudrière de Leffrinckoucke

La British Invasion met le feu à La Poudrière de Leffrinckoucke

© Culturebox

L'affiche avait de quoi faire saliver tous ceux qui ont connu le rock des années 60 : The Animals, Spencer Davis, Herman's Hermits, Mike Avory (des Kinks) et Eric Haydock (des Hollies). Tout ce beau monde était rassemblé le 17 octobre sur la scène de La Poudrière à Leffrinckoucke dans le Nord. Une "British Invasion" qui a ravi les nostalgiques mais pas seulement eux.

Certes, de nombreux titres créés par ces groupes dans les années 60 ont traversé plusieurs générations de rockeurs et font quasiment partie du patrimoine mondial de la musique. C'est le cas pour "The House of the rising sun", "No milk today" ou encore "You really got me". Il faut rappeler à quel point un groupe comme les Kinks a été l'une des plus grandes formations rock des années 60, au même titre que les Beatles, les Rolling Stones et les Who. Mais malgré cette gloire, le fait de les retrouver rassembler sur scène pour un tour de chant n'est pas sans rappeler ces tournées qui font fureur depuis quelques années, les "Age tendre et têtes de bois" ou "RFM Party 80" qui  ressortent des cartons des artistes taxés jusqu'alors de ringardise. Nos rockers ont certes plus de crédibilité musicale, mais ils surfent de la même manière sur cette nostalgie ambiante qui voudrait que la musique "avant, c'était tout'd'même aut'chose !" et qu'à l'époque, "on savait mieux s'amuser". Un jour, on dira la même chose en écoutant Bob Sinclar et David Getta !
->Les "jeunes" kinks en concert