Krismenn, quand le rap rencontre le breton

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 10/06/2011 à 12H07
Krismenn, quand le rap rencontre le breton

Krismenn, quand le rap rencontre le breton

© Culturebox

Rencontre avec le rappeur breton Krismenn, Christophe Le Menn de son vrai nom. Il est l'un des artistes à l'affiche du festival Art Rock de Saint-Brieuc, du 9 au 12 juin 2011. Il sera aussi à la 20ème édition des Vieilles Charrues le 17 juillet 2011.                 

Première question : pourquoi avoir choisi Krismenn comme nom de scène ? 
C'est un clin d'oeil aux amis québecois qui disent "Chriss, men" quand ils veulent interpeller un quidam (on peut traduire ça par "hé gars, qu'est-ce tu fais ?!"). Deuxième question : d'où vient cette passion pour le chant traditionnel et la musique bretonne ? Krismenn est bien né aux pays des fraises, à Plougastel-Daoulas ; il a bien entendu ses grands-parents parler un peu le breton mais le coup de foudre il l'a eu lors d'un fest-noz, en écoutant le kan ha diskan (une technique de chant à danser a capella traditionnel en breton) des frères Quéré et de Louise Ebrel. Krismenn passe alors sa licence de breton, se forme ensuite au son et s'installe enfin en Kreiz Breizh, un territoire au sud des Côtes-d'Armor. Là, il apprend le "chant à répondre" avec Erik Marchand et en écoutant les anciens. Il part également en Inde pour s'initier à d'autres sonorités. Petit à petit, il s'est fait un nom en pays breton, en traçant son propre sillon : celui d'un homme orchestre qui marie le rap et le breton. Le public peut soutenir son projet de mini-album (un E.P. quatre titres) sur internet en offrant une souscription. Sortie prévue pour mi-juillet 2011. 

A voir aussi sur Culturebox :
- Darhaou chante Ar Mezvier sur le plateau de Son Da Zont
- Frank Darcel et Olivier Polard racontent 50 ans de Rok breton en 340 pages
- Avec "Ehan", Gweltaz Adeux choisit le rock breton version solo