Johnny Hallyday s'offre un premier concert à Moscou

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 28/10/2012 à 09H49
Johnny Hallyday lors de son 1er concert au Kremlin (Moscou) le 27/10/2012

Johnny Hallyday lors de son 1er concert au Kremlin (Moscou) le 27/10/2012

© N.Kolesnikova. AFP

Le rockeur français a enflammé samedi soir le Palais des congrès du Kremlin, en présentant un mélange de rock et d'effets spéciaux devant le public russe à l'occasion de son premier concert à Moscou. "On est ici pour s'amuser. Je vais vous donner envie de passer une bonne soirée", a lancé le rockeur en pantalon de cuir noir et santiags, après avoir chanté son tube "Allumer le feu".

Même si la salle n'était pas pleine, n'ayant réuni que 3.000 spectateurs, l'accueil réservé au chanteur n'en a pas été moins chaleureux. "Johnny! Johnny!", ont scandé ses fans tout au long du concert, le saluant debout, alors que beaucoup de jeunes filles étaient venues en T-shirts blancs et noirs décorés de son portrait.

Après s'être produit cette année dans plusieurs capitales européennes dans le cadre de sa tournée d'adieux, le chanteur a dû se passer des effets pyrotechniques qui ont marqué ses concerts précédents, la présence de flammes sur scène ayant été jugée dangereuse par le service de sécurité du Kremlin, la résidence officielle du président russe Vladimir Poutine.

Quand il a chanté "Quelque chose de Tennessee", accompagné d'un orchestre symphonique russe, les applaudissements ont explosé. Et quand il a interprété l'un de ses plus grands succès, "Que je t'aime", les spectateurs ont chanté avec lui, brandissant des centaines de coeurs en papier blanc. Le public russe "ne réagit pas comme le public qu'on a l'habitude d'avoir à Londres, à Paris ou à New York. C'est différent. Ils sont pas très chauds au début, mais ils se réchauffent de plus en plus. Ils ont été vraiment bien", a déclaré Johnny Hallyday après le concert.

Le chanteur, qui a vendu près de 100 millions d'albums et rassemblé 28 millions de spectateurs en concert depuis ses débuts en 1960, a attendu ses 69 ans pour venir à Moscou. "Comme disent les Français, ils veulent le garder pour eux. Et nous sommes vraiment chanceux de pouvoir assister à ce concert", a confié Tatiana Pissman, 23 ans. "C'est dommage que le concert soit si court!", s'est exclamée Valentina Kornicheva, 54 ans, après 2 heures de concert. Anna Plich, 26 ans, est venue "exprès" de Saint-Pétersbourg pour voir Johnny Hallyday, un "chanteur magnifique", selon elle. Valéri Klébanov, 65 ans, dit avoir "écouté Johnny encore dans les années 1960" et trouve que le rockeur a toujours "l'air très jeune et sportif".

Ovationné par le public, le chanteur est revenu deux fois sur scène après la fin du concert. "J'aimerais bien revenir à Moscou, avec plaisir. Et même ailleurs en Russie, pas qu'à Moscou. J'aime beaucoup le pays, moi", a-t-il déclaré.