Jean-Michel Jarre a affronté les éléments avant son concert de la mer Morte la nuit dernière

Par @Culturebox
Publié le 07/04/2017 à 09H41
Jean-Michel Jarre en concert pour la mer Morte à Massada (Israël) le 7 avril 2017.

Jean-Michel Jarre en concert pour la mer Morte à Massada (Israël) le 7 avril 2017.

© Menahem Kahana / AFP

Le concert que donnait Jean-Michel Jarre pour la sauvegarde de la mer Morte en Israël a débuté avec deux heures de retard dans la nuit de jeudi à vendredi. Une tempête de sable a en effet balayé le site majestueux de la forteresse de Massada (Israël) aux confins du désert de Judée.

"Faire du bruit" pour sauver la mer Morte et contre tous les Trump du monde

"Shalom Israël!" ("bonjour Israël!"), a fini par lancer le pape de la musique électro en arrivant sur scène au milieu de la nuit, une fois la tempête dissipée. Jean-Michel Jarre, qui est aussi ambassadeur de bonne volonté de l'Unesco, a ensuite prononcé quelques mots en anglais sur la "nécessité de faire du bruit"  pour sauver la mer Morte.

Avec ce spectacle, le compositeur de 68 ans, un habitué des super-productions musicales en extérieur, entendait éveiller les consciences à l'"urgence de sauver la mer Morte" dont le niveau baisse de plus d'un mètre tous les ans. A ce rythme, l'une des grandes merveilles de la nature, située à 300 mètres au-dessous du niveau de la mer entre Israël, la Jordanie et les Territoires palestiniens, pourrait avoir disparu d'ici à 2050, s'alarment les experts.

Selon Jean-Michel Jarre, le lac salé devrait être inscrit au patrimoine mondial de l'Humanité, tout comme Massada. Mais ce concert se voulait aussi un appel à la résistance contre tous les Trump du monde". Depuis son investiture, le président américain a donné son feu vert à la construction de l'oléoduc controversé Keystone XL, auquel son prédécesseur Barack Obama avait mis son veto au nom de la lutte contre le réchauffement. Et il vient de signer un décret pour le renouveau de l'industrie du charbon.

 

Live @ The Dead Sea in the Heart of Noise #showtime #masada #deadsea #outdoorconcert

Une publication partagée par Jean-Michel Jarre (@jeanmicheljarre) le

 

Mise en scène comme toujours spectaculaire

Les rives desséchées de la mer Morte ont alors commencé à s'illuminer d'effets spéciaux et à résonner pendant plusieurs heures des morceaux les plus connus de Jean-Michel Jarre mais aussi d'extraits de ses derniers albums.

Lasers, fumées, images retransmises sur des écrans géants, notamment celles filmées par une mini-caméra installée dans les lunettes du maître: la mise en scène était spectaculaire pour un spectacle dans la lignée des concerts grandioses de sa longue carrière. 
 
Peu bavard sur scène, la star a enthousiasmé ses fans en jouant entre autres des parties de son morceau le plus connu, "Oxygène", plus de 40 ans après la sortie de ce disque ayant connu un succès planétaire.  Un fan a saisi un extrait en vidéo de "Oxygene". Puis un autre extrait de "The Architect" à voir ici.
Jean-Michel Jarre sur scène à Massada (Israël) le 7 avril 2017.

Jean-Michel Jarre sur scène à Massada (Israël) le 7 avril 2017.

© Menahem Kahana / AFP

 

Des fans venus de toute la planète

Des milliers de spectateurs étaient venus du monde entier, notamment de Russie, du Brésil ou de France, selon une responsable de la production.

Une partie d'entre eux bénéficiaient de places assises, certaines dans des fauteuils et canapés, profitant d'un service personnalisé de boissons et plats commandés à l'avance. Mais la majorité se pressaient devant la scène géante, dansant au rythme de la musique.

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !