Jay-Z et Kanye West : 10 clés avant de voir le Trone

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 31/05/2012 à 16H34
Kanye West et Jay-Z sur la tournée "Watch The Throne".

Kanye West et Jay-Z sur la tournée "Watch The Throne".

© Julio Cortez/AP/SIPA

Jay-Z et Kanye West, les deux poids lourds du rap américain, sont en concert les 1er et 2 juin à Bercy (Paris), puis à nouveau le 18 juin, pour présenter leur album commun "Watch The Throne". Ce disque, sorti en août dernier, et qui s'est hissé en tête des charts des deux côtés de l'Atlantique, a déjà fait couler beaucoup d'encre. Pour autant, à la veille de les voir en concert, voici tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Watch the Throne sans jamais oser le demander...

1. "NIGGAS IN PARIS" A BIEN ETE ENREGISTRE DANS LA VILLE LUMIERE
Que raconte Jay-Z dans le méga-hit de "Watch the Throne" qui célèbre le succès ? Il dit notamment "If you escaped what I've escaped, you'd be in Paris getting fucked up too" ("Si vous aviez échappé à ce que j'ai échappé - sous-entendu la prison, la mort etc... -, vous seriez vous aussi à Paris en train de déconner"). Et il ajoute, plus loin, "Let's get faded, le Meurice for like 6 days" ("allons-y, le Meurice pour genre six jours"). C'est dans cet hôtel parisien luxueux, dans une suite à au moins 4.000 euros, que Hov et Yee ont enregistré une partie de "Watch the Throne" et en particulier cette chanson. La pochette montre d'ailleurs un drapeau français détourné. C'est Hit-Boy, signé sur le label de Kanye G.O.O.D. Music, qui leur a envoyé le beat. "Je me souviens de Kanye me disant depuis Paris "Attends d'entendre la chanson... ça va être un de ces titres qui met le feu à la soirée", raconte Hit-Boy au Billboard. Il avait bien vu.

"Niggas in Paris", la vidéo tournée en partie durant la tournée

2. KANYE WEST EST AUX MANETTES DE WATCH THE THRONE
Un fauteuil pour deux ? Comment les deux enfants chéris du rap ont-ils pu mettre leur ego de côté ? Le proche et fidèle ingénieur du son de Jay-Z, Young Guru, révélait en mars dans une interview au site Complex que Jay-Z avait choisi d'être en retrait sur Watch The Throne et de laisser le soin à Kanye West, son ancien protégé, d'être entièrement aux manettes. "C'est probablement la première fois que Jay agit de la sorte, mais c'était voulu", remarque Young Guru. Il a également laissé Kanye décider de ce à quoi ressemblerait le show live. "Kanye est super visuel, alors les deux scènes qui montent et les lumières, c'est la vision de Kanye", explique-t-il. Et d'ajouter, dans un gloussement : "ça lui a aussi permis de souffler un peu et d'avoir un bébé".

3. JAY-Z OU KANYE WEST ? BARACK OBAMA A FAIT SON CHOIX
En janvier 2012,  le journal The Atlantic pose la question au président américain : Jay-Z ou Kanye ? "Jay-Z", répond aussitôt Obama avec un sourire. "Même si j'aime aussi Kanye", ajoute-t-il. "Il est de Chicago. Il est intelligent. Il a beaucoup de talent." Mais vous l'avez traité de "jackass" (crétin, abruti) pour son attitude lors de la remise des MTW Awards en 2009, lui rappelle le journaliste. "C'est un abruti", confirme le président avec un clin d'oeil. "Mais il a du talent".

"Otis" de Jay-Z et Kanye West

4. QU'ATTENDRE DE WATCH THE THRONE EN LIVE ?
Deux heures et demie de show endiablé. Deux rappeurs impliqués, l'un tricotant ses rimes avec aisance, sans effort, et l'autre, en mode surchauffe, en nage (la faute à son accoutrement hyper mode tout cuir avec sur-robe et pantalon inclus ?) pour convaincre qu'il est à la hauteur de son mentor. La plupart des quinze titres de l'album sont au menu, mais aussi beaucoup de chansons de leur répertoire en solo respectif : "Empire State of Mind", "Run This Town", "Hard Knock Life", "Izzo", "Big Pimpin'" ou "99 problems" pour Jigga, par exemple, et "Monster", "Jesus Walks", "Good Life", "Touch The Sky" et "All of the Lights" pour Yeezy. Sur la fin, le show fait un petit détour politique par l'image, avec des projections de photos d'esclaves noirs américains, du Ku Klux Klan, et de dégâts de l'ouragan Katrina à la Nouvelle Orléans sur la chanson "What a Wonderful World" de Louis Armstrong.

"No Church in the Wild" de Jay-Z et Kanye West
5. AVIS AUX FILLES : LES BACKSTAGES SONT ZONE PROTEGEE
Depuis que Kanye West s'est montré au bras de l'héritière Kim Kardashian, la presse people ne les lâche plus d'une semelle. Si l'on en croit le nombre d'articles consacrés à ce sujet, Kim est si éprise qu'elle ne laisse plus les femmes approcher de son homme. Et en particulier en backstages. Elle aurait d'abord fait rempart contre la belle Rihanna, qui a fait une apparition à l'un des concerts de la tournée Watch The Throne au O2 Arena de Londres le 20 mai. Entre-temps, la tigresse aurait décidé de bannir carrément les femmes des coulisses, y compris les nombreuses amies que Kanye compte dans le monde de la mode. Sortez vous donc cette idée de la tête : même pas en rêve.

6. KANYE WEST JAMAIS CONTENT
L'incorrigible Kanye West ne se satisfaisait pas d'être nominé sept fois aux derniers Grammy Awards. Quelque chose le chiffonnait : ni son dernier album ‘My Beautiful Dark Twisted Fantasy” ni “Watch The Throne”, n'étaient nominés dans la catégorie Album de l’année mais seulement dans celle de l'Album Rap de l’année. Réducteur et donc insupportable pour "monsieur toujours plus". L'enfant gâté du hip-hop l’avait fait savoir sur scène à Chicago (ci dessous), la ville où il a grandi. Au final, il a raflé 4 Grammys, majoritairement pour son album "Dark Twisted Fantasy" et un seul pour Watch The Throne, pour le titre "Otis". Kanye  nous lisons dans tes pensées : l'an prochain, il faudra créer aux Grammys une catégorie "Meilleur album excepté celui de Kanye West".

Kanye West proteste sur scène à Vancouver
7. "NIGGAS IN PARIS" BAT DES RECORDS AU RAPPEL
C'est une routine obligée depuis le début de la tournée Watch The Throne le 26 octobre à Atlanta: au rappel, Jay-Z et Kanye West jouent systématiquement "Niggas in Paris" à plusieurs reprises. Quatre fois au minimum. Parfois 10 fois (Los Angeles). Et jusqu'à 11 fois de suite. Ce record absolu, c'était en décembre, à Vancouver.

8. "NIGGAS IN POOREST" : LA REPRISE INVERSEE DE MOS DEF
Elle a été peu médiatisée, mais le grand rappeur Mos Def a concocté une reprise du méga-hit de Watch The Throne "Niggas in Paris" en changeant les paroles et en renversant totalement l'objet du morceau. Son titre parle de lui-même : "Niggas in Poorest". Alors que l'original célèbre les joies et les ivresses du succès, citant des noms du luxe et du pouvoir, Mos Def se concentre sur le quotidien des pauvres de l'Amérique : le manque d'argent, les chaussettes trouées, la peur, la violence, la traque policière...

"Niggas in Poorest" de Mos Def
9. WATCH THE THRONE 2 EST SUR LES RAILS
Le co-producteur de "Watch The Throne", Mike Dean, l'a encore confirmé tout récemment dans une interview à Quiet Lunch (à 5:31 sur cette vidéo) : "Watch The Throne 2 n'a pas encore commencé, mais il arrive". Déjà, en décembre, Jay-Z avait laissé entendre qu'une suite verrait sans doute le jour. "Nous sommes dans une bonne vibe en terme de créativité. On pourrait voir un album de Jay, puis un Kanye et un album The Throne l'an prochain. On a trouvé notre truc", disait-il à MTV. On le sait, Jay-Z a l'ambition de surpasser les Beatles pour le record des albums numéro 1. Ils en ont 16 au compteur. Il en affiche 12 avec Watch The Throne. Un deuxième ajouterait sans doute sans trop d'effort un 13e number one à son CV 5 étoiles.

10. TU T'ES VU QUAND TU CHANTES "NIGGAS IN PARIS" ?
Attention, au cas où vous ne l'auriez pas encore saisi, ce titre est hautement contagieux. Une scie musicale qui semble faire oublier tout sens du ridicule à ceux qu'elle a contaminés. En voici un exemple édifiant. Et hilarant. Ce gars-là rime à tue-tête dans le métro new yorkais. Sans complexe. Prêts à relever le défi façon karaoké ? "That shit cray, That shit cray"...

Dans une rame du métro New Yorkais...