James Taylor, star folk des seventies, à guichets fermés à l'Olympia

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 09/05/2012 à 16H28
James Taylor sur scène à Los Angeles (10 février 2012)

James Taylor sur scène à Los Angeles (10 février 2012)

© Larry Busacca / Getty Images North America / AFP

Sa voix a bercé des millions d'ex-fans des seventies, qui n'oublient pas sa version de "You've got a friend". James Taylor, 64 ans, se produit mardi 15 mai à L'Olympia, à Paris. Le concert affiche complet depuis deux mois.

James Vernon Taylor, né le 12 mars 1948 à Boston, fait partie des songwriters et chanteurs solo américains les plus célèbres des années 70, avec Jackson Browne, Carole King, Joni Mitchell ou encore Carly Simon qui fut son épouse et avec qui il a eu deux enfants (on lui doit "You're so vain", immense tube qui, précisons-le, n'était pas adressé à Taylor).

Après avoir grandi bercé par la musique de Woodie Guthrie, le jeune folk singer et guitariste signe en 1968 avec le label Apple des Beatles. Son premier album sobrement intitulé "James Taylor" ne marche pas. Il renferme pourtant le titre "Carolina in my mind" auquel le public rendra grâce un peu plus tard, une fois la notoriété venue. Entre-temps, Taylor enchaîne les ennuis de santé : cure de désintoxication, accident de moto en 1969 (il a les mains brisées).

"Carolina in my mind"

Le succès surgit en 1970
James Taylor signe ensuite chez Warner et s'installe en Californie. Il connaît enfin la consécration en 1970 avec l'album "Sweet Baby James", grâce à la chanson-titre du disque et une autre chanson, "Fire and Rain". Dans son album suivant, "Mud Slide Slim and the Blue Horizon", la reprise de l'immense succès "You've got a friend" de Carole King lui vaut un Grammy Award. Ses albums suivants connaissent des fortunes diverses, mais James Taylor ponctuera le reste de sa carrière de quelques autres tubes (une reprise de "How sweet it is (to be loved by you)" de Marvin Gaye en 1974, "Handy man" en 1977). Après une pause liée à des soucis de drogue, Taylor retournera régulièrement en studio et sur scène à partir de 1985, renouant parfois avec des succès critiques et publics.

"You've got a friend" (accompagné par Carole King)

James Taylor s'est produit régulièrement en France ces dernières années (deux soirées à L'Olympia en 2004 et 2008, un concert au Nice Jazz Festival en juillet 2009). Pour son public, son retour à Paris s'annonce chargé de l'émotion de retrouver autant un vieil ami qu'un artiste accompli.

"Fire and Rain"

James Taylor à L'Olympia (complet)
Mardi 15 mai 2012, 20H
28, bd des Capucines
Paris 9e
 

"Sweet Baby James"


"Handy Man"


"How sweet it is (to be loved by you)"