INTERVIEW. Jean-Michel Jarre : "Dans l’Electro, on est tous des sales gosses"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/05/2016 à 21H04, publié le 08/05/2016 à 13H38
Jean-Michel Jarre invité du 20 Heures de France 2 le samedi 7 mai 2016.

Jean-Michel Jarre invité du 20 Heures de France 2 le samedi 7 mai 2016.

© France 2

Quarante ans après l'album Oxygène qui l'a propulsé au firmament de la musique électronique mondiale, Jean-Michel Jarre sort un nouvel opus, "Electronica 2 : the heart of noise". Un voyage initiatique à travers le passé, le présent et l’avenir de l’Electro. Ce samedi 7 mai, l’artiste est venu parler de cet album "de copains" sur le plateau du 20 Heures de France 2.

Reportage : V Gaget / V.Castel
En 1976, un OVNI traverse l’univers musical mondial : "Oxygène" de Jean-Michel Jarre est vendu à 18 millions d’exemplaires. En quatre décennies, ce musicien avant-gardiste a été source d'inspiration pour des générations de compositeurs. Une jeune garde (Sébastien Tellier, Rone…)  qu’il a invitée sur son nouvel album aux côtés de ses vieux copains au premier rang desquels, le groupe britannique Pet Shop Boys et le chanteur Christophe pour qui il a écrit notamment "Les mots bleus" .

Le disque recèle également quelques surprises avec la présence notamment d’Edward Snowden sur le titre "Exit". Jean-Michel Jarre avoue avoir été touché par le lanceur d’alerte qui a révélé au monde le rôle ambigu de la NSA. Fils de résistante, le musicien s’est senti concerné par le double aspect de la technologie à la fois source de liberté et synonyme de surveillance.
Prendre le maquis, désobéir quand il le faut, ce côté rebelle JMJ le revendique. "On est tous des sales gosses au fond, des geeks passionnés de technologie". Un ADN commun et unique qui fait de l’électro un genre vraiment à part.

En juin, Jean-Michel Jarre débute une tournée qui le conduira en France cet été, à Nimes puis à Bayonne les 13 et 14 juillet.