Inouis du Printemps de Bourges: Jen Onesailor, de la déco à l'électro

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/01/2015 à 13H46, publié le 07/01/2015 à 16H27
Jen Onesailor, artiste électro 

Jen Onesailor, artiste électro 

© Capture d'image France3/Culturebox

Jen Onesailor fait partie des cinq artistes auvergnats pré-sélectionnés pour les Inouïs du Printemps de Bourges 2015, la scène « découverte » du festival. Cette jeune franco-italienne se passionne pour la musique électronique depuis 2009.

Reportage : L.Pastural/ C.Fallas/L.Janin/B.Ordas 
Les auditions régionales des Inouïs du Printemps de Bourges se déroulent du 8 janvier au 13 février. Cette scène est un véritable tremplin pour la carrière des artistes qui ont la chance d’être choisis.  Cette année, 150 groupes sont pré-sélectionnés dont 5 en Auvergne. 5 artistes choisis parmi 85 candidats. En attendant les auditions  ce samedi 10 janvier à la Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand, les candidats répètent au Tremplin à Beaumont. L’un d’eux sera sur la scène « découverte » du Printemps de Bourges du 24 au 29 avril.
 
Jen Onesailor, de l’architecture à la musique électro
 
Cette jeune franco-italienne est l’une des artistes retenues pour les pré-sélections des Inouï du Printemps de Bourges. Originaire de Veroli, en Italie, elle s’est définitivement installée à Clermont-Ferrand pour faire de la musique électro  et pratiquer son métier. Jen Onesailor est architecte d’intérieur. C’est d’ailleurs elle qui a dessiné le pupitre lumineux sur lequel sont installées ses nombreuses machines aux étonnantes sonorités. 

 L’appel du dancefloor
 
Jen Onesailor fait de la musique électro depuis 2009. Une musique qu’elle découvre grâce au hip hop et au rap, ses premières amours. «  J’avais une grosse influence hip hop donc j’ai acheté pas mal de machines. Et de fil en aiguille, j’ai découvert l’électro. Je suis passée du rap à l’électro ». Tantôt influencée par la mode italienne, tantôt passionnée par la culture japonaise, Jene Onesailor adore mixer tous ces domaines pour cultiver son propre jardin électronique : des montées italo-disco aux accents électro-pop nippone...
 
Une artiste reconnue     
 
Les débuts scéniques de Jen Onesailor ont été marqués par un premier live à l’occasion des 10 ans de La Coopérative de Mai. Elle a été ensuite programmée à plusieurs reprises à Europavox, le festival de musiques actuelles de Clermont-Ferrand. Membre du collectif clermontois Classical depuis 2010, Jen Onesailor participe également au rayonnement culturel de la ville et aux projets de musiques électroniques réalisés par des artistes féminines. En 2014, elle a fait partie des finalistes du BPM Contest (parrainé par Teki Latex) au Trabendo à Paris. Elle a sorti ses premiers titres : " Sogno Di te" sur vinyle (label PLUS) et  "Sogno" en version digitale (label RochMusic).