Guns'n'Roses: Axl Rose évoque une reformation sous condition

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 24/12/2011 à 17H26
Guns'n'Roses version originale, en 1986.

Guns'n'Roses version originale, en 1986.

© Ilpo Musto / Rex Featur/REX/SIPA

Le groupe Guns'n'Roses se reformera-t-il dans sa version originale pour son intronisation au Rock'n'Roll Hall of Fame en avril 2012 ? La question brûle sous la casquette des fans depuis des semaines. Axl Rose, resté seul aux commandes, leur livre un début de réponse.

"Tous ces managers ne croient qu'à une chose : vendre une tournée de reformation et toucher leur commission", analyse Axl Rose dans un entretien au Los Angeles Times (du 21 décembre).

Seuls Duff et Slash trouvent grâce aux yeux d'Axl
Concernant les spéculations sur une reformation de Guns'n'Roses, Axl explique qu'il ne voudrait de toutes façons pas du guitariste Izzy Stradlin ni du batteur Steven Adler. "Les seuls qui pourraient en être, c'est Duff (McKagan) et Slash", dit-il. "Ce n'est pas contre Izzy ni Steven, ou quelque chose de ce genre. Steven (Adler) le souhaite peut-être, mais les mecs avec qui je travaille maintenant travaillent dur et c'est du boulot", justifie-t-il. 

"Ces mecs sont là depuis longtemps, même si le public ne le sait pas. Tommy est là depuis 14 ans, Richard depuis 11 ans bientôt. C'est aussi longtemps dans le groupe que Duff l'a été. Chris est là depuis onze ans, Dizzy depuis "Illusion", Franck va atteindre les six ans, de même que Bumble", détaille-t-il. "Je n'ai pas besoin de leur dire quoi faire sur scène".

Sans livrer beaucoup de détails, Axl n'est pas tendre avec ses anciens partenaires à qui il ferme la porte. "J'ai tourné avec eux, j'ai vu ce qu'ils ont fait depuis et je connais les difficultés. Cela ne m'excite pas de travailler avec des gens qui ont rejoint le groupe à l'époque de "Illusion" (là, il ne parle plus de Adler manifestement, mais plutôt de Gilby Clarke et Matt Sorum NDLR). Il s'est passé des trucs en coulisses qui ont été vraiment, vraiment difficiles avec plusieurs d'entre eux".

Steven Adler trépigne à la porte
Steven Adler, qui fait doucement le forcing, ne sera pas surpris par cette fin de non recevoir. Début décembre, il doutait dans une interview à Rolling Stone qu'Axl veuille rejouer avec ses partenaires d'origine. "On dit que le temps guéri toutes les blessures. Mais certaines personnes sont vraiment rancunières", expliquait-il.  "J'ai déjeûné avec Slash il y a deux jours. Il adore Axl. Il ne lui en veut pas. Il y a 20 ans, une super musique a été créée et certainement pas pour une stupide rancune...(...) Est-ce qu'on ne pourrait pas jouer juste quelques morceaux ? Ce n'est que du rock'n'roll, mon dieu !".

La prochaine cérémonie d'intronisation du Rock'n'Roll Hall of Fame est prévue le 14 avril à Cleveland (Ohio). Il reste donc à peu près 14 semaines pour recoller les morceaux. Encore jouable, espèrent les fans. Aux managers et promoteurs de dégaîner leurs meilleurs arguments. Avec l'aide du Rock'n'Roll Hall of Fame, pour qui une telle reformation serait la garantie d'exploser les records d'audience le jour J.

Guns'n'Roses "Welcome to the Jungle"