"Following Sea", l'album surprise de Deus

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 01/06/2012 à 17H37
Le groupe belge "Deus"

Le groupe belge "Deus"

© www.deus.be

Moins d’un an après l’excellent "Keep You Close", paru en septembre dernier, le meilleur groupe belge crée la surprise en sortant un album que personne n’attendait. Disponible dès ce 1er juin sur iTunes. Pour la version CD, il faudra attendre le 11 juin.

Le clip de "Quatre mains" de Deus

Alors cet album-mystère, coup marketing ou véritable envie pressante de partager des chansons restées dans l’ombre ? Tom Barman, le chanteur de Deus, répond sans détour : "Nous avions des chansons que nous ne voulions pas perdre, que l'on ne voulait pas voir sur une étagère pendant quatre ans, nous avons donc décidé de rompre avec notre manière de travailler et de terminer les chansons rapidement avant de les rendre publiques. C'est 2012, bordel ! L'idée d'attendre des mois pour les sortir semble tellement démodée...".

On se précipite donc avec gourmandise sur ce bonus inespéré. Deus a mis la barre très haut ces dernières années… « Following Sea » va-t-il lui faire franchir un nouveau palier ?

La réponse est non. Ces dix titres souffrent, pour la plupart, d’un effet "déjà vu, déjà entendu". Seul le morceau "Quatre mains" qui ouvre l’album crée la surprise. Le Flamand Tom Barman chante en français – on peut imaginer le poids de cet engagement à Anvers, dans une Belgique toujours tourmentée par ses querelles linguistiques – et c’est épatant ! Le texte a des côtés psychédéliques, déjantés ("La vitesse d’une pensée glauque s’installe dans ma motricité",  "Des siècles d’impatience me poussent vers l’aube", ou le somptueux "C’est presque le contraire de nulle part, et pourtant, c’est l’équivalent de rien… " que Jean-Claude Vandamme n’aurait pas désavoué), mais il fonctionne vraiment. La voix grave et puissante de Barman emporte le morceau, c’est surprenant, et d’une grande élégance. 

La suite, malheureusement, décoiffe beaucoup moins. Si les arrangements sont toujours aussi léchés, on ne s’enflamme pas. A l’instar de "One thing about waves", irréprochable, du Deus très convenable… mais bâti sur les mêmes recettes, guitares saturées, envolée lyrique… 

L'album "Following Sea" de Deus

L'album "Following Sea" de Deus

© PIAS

Quelques uns des titres émergent néanmoins : "Crazy about you" et sa mélodie entêtante ; "The give up Gene", plus original, très rock ; ou "Nothings" qui ne manque pas de souffle.

Cet album, finalement, concerne surtout les fans, heureux de pouvoir ajouter dix nouveaux titres à leur collection. A ceux qui veulent découvrir ce groupe majeur, on conseillera plutôt de se contenter du single "Quatre mains", de se rabattre sur les précédents albums… ou d’attendre le prochain.

"Following Sea"  Deus – (PIAS)