Festival We Love Green : 5 bonnes raisons d'y aller

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 14/09/2012 à 17H14
Des gars vernis et couronnés à We Love Green 2011.

Des gars vernis et couronnés à We Love Green 2011.

© Pantheone

Le festival de musiques actuelles le plus "éco-responsable" de France tient sa seconde édition ce week-end au Parc de Bagatelle (Paris-Boulogne). Une affiche eclectique mais qualitative, allant des revenants britanniques Klaxons et James Blake aux chanteurses Camille et Norah Jones, en passant par les petits nouveaux Django Django, La femme ou C2C. Si vous hésitez, voici 5 bonnes raisons de sauter le pas.

1 - LE CADRE
Roseraies, fôret de chênes, cascades, grottes, pagodes, pièces d'eau : le parc de Bagatelle est sans doute le cadre le plus enchanteur qu'il se puisse trouver pour un festival aux portes de Paris. Ancien domaine de réceptions galantes au XVIIIe siècle, il est l'écrin idéal pour accueillir l'autoproclamé "premier festival eco-responsable à Paris". Vous sondez le ciel ? Excepté vendredi et ses cieux maussades, la météo semble résolument du bon côté ce week-end.

Un tipi au couchant à We Love Green 2011.

Un tipi au couchant à We Love Green 2011.

© Pantheone

2 - L'AFFICHE HORS PROMO
Surprenant par son eclectisme, le programme de cette seconde édition étonne aussi par sa distance par rapport à ce qui fait l'actualité. Le line-up fait clairement un pas de côté par rapport au circuit des festivals de l'été. Et cela a quelque chose de reposant. Ainsi, la majorité des artistes confirmés à l'affiche (exceptés C2C, remplaçants de Charlotte Gainsbourg au pied levé) tels que Camille, James Blake, Norah Jones, Beirut ou les Klaxons, n'ont rien de particulier à vendre, pas d'album tout chaud à défendre. Et on ne les a pas vus et revus sur scène ces dernières semaines. Cette respiration sera peut-être l'occasion pour eux de se livrer différemment, de ne pas être piégés malgré eux dans la routine ou la redite. 

James Blake, prince de la dubstep néo-soul.

James Blake, prince de la dubstep néo-soul.

© Droits réservés

3 - AVANT-PREMIERES ET NOUVELLES POUSSES
Mais on ne nous fera pas dire que We Love Green est à la traîne : le festival vert sait aussi prendre de l'avance. Ainsi, le funky-disco-man Breakbot, auteur du hit "Baby I'm Yours", offrira dimanche la primeur de son nouveau live et de son très attendu premier album, "By Your Side", promis la semaine prochaine sur le label Ed Banger. De même, Herman Dune, duo français de folk-pop, jouera en avant-première la bande originale de "Mariage à Mendoza", un film avec Benjamin Biolay attendu sur les écrans cet automne. Enfin, le soul brother Cody Chestnutt présentera son nouvel album à paraître le 30 octobre.

Cerise sur la pelouse, We Love Green programme quatre noms, encore peu vus par ici, à découvrir d'urgence sur scène : le quatuor anglais psychédélique Django Django, l'un des groupes les plus interessants à avoir émergé en 2012, le Britannique Kindness et sa disco-pop atmosphérique savante produite par Philippe Zdar, les jeunes français La Femme, au son rétro futuriste sous influence Taxi Girl/Diabologum, et les euphorisants Californiens Electric Guest produits par Danger Mouse.

Breakbot est à We Love Green 2012.

Breakbot est à We Love Green 2012.

© Ed Banger

4 - LES SANDWICHES BIO
On l'a dit, on le répète, We Love Green est un festival éco-responsable qui prend la planète et notre santé au sérieux. Ainsi, la scène du festival est alimentée à 100% en énergie solaire, les équipes du festival circulent en véhicules électriques, les déchets sont triés et les éléments de signalétique et de mobilier sont issus de matériaux de récupération. Pas sûr que le festivalier sente la différence. Sauf quand il s'agira de combler une petite faim.

Là, ne comptez pas sur un bon gros hamburger et ses frites graisseuses. Des "expériences culinaires" et autres "green snacking", forcément locales et bio vous attendent dans le "Organic Delicatessen Market" (comprenez le coin des stands de nourriture). Bar à tomates du château de la Bourdaisière, panier pique-nique "stylé", planches de fromages et charcuteries du terroir (francilien ?), le tout arrosé de vins naturels. So chic. Bon, la bière est autorisée aussi.

Ambiance couronne de fleurs à We Love Green 2011.

Ambiance couronne de fleurs à We Love Green 2011.

© Pantheone

5 - L'ESPACE ENFANT
La bonne nouvelle c'est qu'on peut aussi amener sa marmaille bio (entrée gratuite pour les moins de 12 ans), et s'en débarasser mine de rien en la sensibilisant à la bonne cause. L'espace enfant Green Peas les occupera avantageusement (sur inscription préalable sur internet mais aussi en accès libre) avec de nombreux ateliers manuels type masques feuilles, objets tissés et autres moulins à vent recyclés - qui a pensé ateliers macramé ?  Les petits pourront aussi planter des graines et repartir avec leur pot, rencontrer les animaux de la ferme (de la Bergerie de Rambouillet) et découvrir les merveilles de l'eau. De quoi en faire de bons citoyens verts. Seul risque : qu'ils vous houspillent ensuite à tout bout de champ parce que vous n'êtes pas assez Green pour eux. Particulièrement à l'heure du bain. 

DEMANDEZ LE PROGRAMME :

Vendredi 14 septembre
Kindness (18h30)
Django Django (19h30)
Norah Jones (21h00)
James Blake (22h30)

Samedi 15 septembre
La Femme (17h00)
Micachu & The Shapes (18h30)
Camille (19h30)
Beirut (21h00)
Klaxons (22h45)

Dimanche 16 septembre
Herman Dune (16h25)
Cody ChesnuTT (17h55)
Electric Guest (19h45)
Breakbot Live (20h45)
C2C (22h10)

4 NOUVEAUX GROUPES A SUIVRE A WE LOVE GREEN:

Django Django "Default"

La Femme "Sur la Planche"
Kindness "Gee Up"
Electric Guest "This Head I Hold"